L'humanité divisée : combattre les inégalités dans les pays en développement

29 janv. 2014
image

L’existence d’inégalités dans la société n’est pas un phénomène nouveau. Il peut pourtant être fatal. Comme le montre le présent rapport, si rien n’est fait, les inégalités peuvent ébranler les fondations mêmes du développement et de la paix sociale et nationale.

Principaux messages du rapport

  • Les fortes inégalités fragilisent le développement en entravant le progrès économique, en affaiblissant la vie démocratique et en menaçant la cohésion sociale.
  • Au cours des vingt dernières années, les inégalités de revenus ont nettement augmenté dans de nombreux pays.
  • Le creusement des inégalités de revenus au cours des vingt dernières années a été en grande partie provoqué par la mondialisation au sens large, mais les choix de politique intérieure ont eux aussi joué un rôle important.
  • Le creusement des inégalités de revenus n’a rien d’inévitable : plusieurs pays ont réussi à juguler ou à réduire les inégalités de revenus tout en réalisant des performances de croissance élevées.
  • Malgré certains signes d’harmonisation, les disparités au sein des pays en matière d’éducation, de santé et de nutrition restent très importantes.
  • Les inégalités de revenus demeurent les principales causes d’inégalités relatives à d’autres aspects du bien-être matériel, mais d’autres éléments ont également leur importance, notamment la qualité de la gouvernance, les dépenses sociales et les normes sociales.
  • L’inégalité des résultats et l’inégalité des chances ne peuvent pas être considérées comme des problèmes distincts : elles sont en fait deux revers d’une même médaille.
  • Comme le montre l’exemple des disparités hommes-femmes, il ne suffit pas forcément de réduire les écarts concernant les principales aptitudes pour atténuer les disparités dans d’autres domaines du bien-être des personnes, notamment l’accès aux moyens de subsistance et à la représentation politique.
  • Selon une idée largement répandue, le climat politique n’est pas très propice à la réduction des inégalités. L’expérience montre cependant qu’il est possible de créer un climat plus propice.
  • La redistribution demeure un aspect très important de la réduction des inégalités. il faut toutefois s’orienter vers des schémas de croissance plus inclusifs afin de réduire les inégalités de manière durable.
  • La réduction des inégalités nécessite de combattre les normes culturelles qui reproduisent les inégalités et de renforcer la représentation politique des groupes défavorisés.