Favoriser le progrès : pour une accélération de la réalisation des OMD d’ici 2015

Publié le 24 févr. 2011
image

Résumé

Ce rapport présente les enseignements à retenir de l’expérience de 10 pays pilotes concernant la réalisation des OMD. Le Cadre d’accélération de la réalisation des OMD répond à l’appel lancé par les dirigeants mondiaux lors du Sommet de 2010 en faveur d’un renforcement des initiatives pour atteindre les OMD à l’échéance de 2015. Il traite également des disparités existantes, l’une des principales causes des inégalités qui se manifestent dans les progrès accomplis entre différents pays ainsi qu’au sein des pays eux-mêmes, en répondant aux besoins des plus vulnérables, les plus pauvres, les femmes et les minorités ethniques.

A retenir

  • Le Togo, l’un des pays pilotes, a identifié le manque d’accès des agriculteurs aux fertilisants, aux semences améliorées, comme l’un des grands obstacles s’opposant à la réalisation de l’objectif de réduction de la pauvreté.
  • Malgré des améliorations significatives dans la lutte contre la pauvreté et la faim, l’éducation, l’égalité des sexes, le traitement du VIH/sida et l’accès à l’eau potable, l’Ouganda fait toujours face à des taux élevés de mortalité maternelle.
  • La RDP lao a progressé dans les domaines de la réduction de la pauvreté, de la scolarisation dans l’enseignement primaire et de la réduction de la mortalité infantile, mais elle a des défis particuliers à relever, l’un d’eux étant l’inégalité des sexes en matière d’éducation et de participation à la politique.
  • En Colombie, le Cadre d’accélération sert à analyser l’efficacité des politiques et programmes au niveau local, dans quatre départements et deux municipalités, visant des OMD dont la réalisation a pris du retard et à améliorer leur conception.