Rapports de progrès OMD : Europe et CIS

Publié le 23 sept. 2010
image

Rapport sur la réalisation des OMD en Europe et en Asie centrale (CEE-ONU)

Les progrès notables accomplis sur la voie de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dans la région pan-européenne et tout particulièrement dans les pays à économie en transition risquent d’être interrompus voire inversés sous l’effet de la montée de la crise économique et financière.

 

Telle est la conclusion du rapport qui couvre l’ensemble de la région pan-européenne, en se concentrant sur trois groupes de pays, à savoir ceux de l’Europe orientale, du Caucase et de l’Asie centrale, ceux de l’Europe du Sud-Est et les nouveaux États membres de l’UE.

 

Le rapport évalue les progrès de la réalisation des OMD obtenus dans ces pays et offre aux décisionnaires des suggestions axées sur les politiques et applicables sur le plan opérationnel  pour renforcer leurs progrès et parvenir à la pleine réalisation des objectifs d’ici 2015.

 

Le rapport souligne la nécessité de politiques économiques et sociales cohérentes ainsi que de programmes ciblés pour réaliser les OMD et signale les bonnes pratiques de plusieurs pays de la CEE-ONU : Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bulgarie, ex-République yougoslave de Macédoine, Fédération de Russie, Géorgie, Hongrie, Kazakhstan, Kirghizistan, Monténégro, Pologne, République de Moldova, Serbie, Tadjikistan, Turquie et Ukraine.

 

Le rapport attire également l’attention sur un certain nombre de défis en matière de développement humain, auxquels font face spécifiquement les pays à économie en transition, et notamment la montée des inégalités, des fléchissements de la protection sociale, une espérance de vie masculine relativement basse et des flux migratoires sans précédent. En outre, les nouveaux États indépendants issus de l’ancienne Union soviétique et de l’ex-Yougoslavie se sont heurtés à des difficultés supplémentaires pour l’édification de la nation, lesquelles, pour beaucoup d’entre eux, se sont accompagnées de tensions régionales ou de conflits de grande envergure qui ont profondément affecté le capital humain et la cohésion de la société. Une caractéristique relevée dans la partie orientale de la région pan-européenne est la disproportion entre la gravité de ces problèmes et la capacité de gouvernance des autorités pour les résoudre.

La mise en œuvre active de réformes institutionnelles selon les principes d’un système politique et social participatif et le bon fonctionnement de l’économie de marché constituent donc un défi global pour la plupart de ces pays.

A retenir

  • Sur le front de la pauvreté (OMD 1), malgré une croissance économique rapide au cours de la période 2000-2008, la pauvreté absolue persiste au sein des groupes vulnérables et dans les zones défavorisées et elle est largement répandue dans certaines régions de l’Europe orientale, du Caucase et de l’Asie centrale, en particulier dans les pays pauvres en ressources. La crise a infligé des revers et affecté les progrès qui avaient été accomplis dans tous les pays en transition et dans certains des nouveaux États membres de l’UE.
  • S’agissant de l’OMD 2 (éducation primaire pour tous), la scolarisation dans l’enseignement primaire est bonne sauf pour les minorités défavorisées et dans les régions isolées de certains pays de la région. Toutefois, la médiocrité de l’éducation dans de nombreux pays émergents d’Europe et d’Asie centrale réduit les possibilités d’emploi de millions de jeunes.
  • Pour l’OMD 3 (égalité des sexes et autonomisation des femmes), l’emploi des femmes a connu des améliorations notables dans toute la région. Pour autant, la majorité des femmes occupent toujours des emplois moins bien rémunérés et beaucoup travaillent dans le secteur informel avec une sécurité de l’emploi et une protection sociale réduites ou inexistantes. Malgré certains progrès, les femmes continuent d’être sous-représentées dans les postes à pouvoir décisionnel dans les domaines de la politique et de l’économie.
  • Les progrès en matière de réduction de la mortalité infantile (OMD 4) ont été impressionnants mais irréguliers, certains pays étant en bonne voie pour atteindre la cible ou sur le point de le faire alors qu’il faut dans d’autres un accroissement majeur de l’investissement dans le système de santé publique. On relèvement également des inégalités notables au sein des pays.
  • S’agissant de l’OMD 5 (amélioration de la santé maternelle), le taux de mortalité maternelle chute depuis 1990 dans toute l’Europe et l’Asie centrale émergentes, mais sans que les progrès soit universels ni cohérents dans la région. Même dans les pays qui sont en passe d’atteindre les cibles de cet OMD, il reste des populations sans accès suffisant aux services de santé de base.
  • La lutte contre le VIH/sida et les autres grandes maladies (OMD 6) n’a pas produit les résultats escomptés dans de nombreuses régions de l’Europe et de l’Asie centrale émergentes. La forte augmentation des infections par le VIH au cours des dernières décennies est en forte corrélation avec les processus d’exclusion sociale. La clé de la maîtrise de la tuberculose dans la région réside dans l’accroissement de l’efficacité du traitement, qui est ici la plus faible au monde. Sur les 27 pays où sont survenus 85 % des cas de tuberculose multirésistante du monde, 15 sont situés en Europe et en Asie centrale émergentes.
  • Le respect de l’environnement (OMD 7) s’est accru à la suite de la difficile restructuration industrielle dans les économies en transition, mais le maintien de prix de l’énergie à des niveaux artificiellement bas pour les utilisateurs finals dans certains pays n’incitent pas à la conservation. La gestion de l’eau et la lutte contre la dégradation des terres continuent de présenter des difficultés majeures dans le contexte du développement en Asie centrale. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement est des plus limités en milieu rural dans cette sous-région, mais il est aussi très insuffisant dans les Balkans occidentaux. Et plus de 50 millions d’habitants de plus de 15 pays de la région vivent dans des établissements d’implantation sauvage.
  • Certaines cibles du partenariat mondial en faveur du développement (OMD 8) restent problématiques. En 2010, le niveau de l’APD en pourcentage du PIB sera vraisemblablement égal à celui de 1990 (0,33 %). L’intégration à l’économie mondiale des pays de l’Europe orientale, du Caucase, de l’Asie centrale et de l’Europe du Sud-Est est entravée par le manque de diversification des exportations et par le fait que beaucoup de pays ne sont pas encore membres de l’OMC. Certains pays sans littoral continuent d’être défavorisés en raison de la médiocrité de leur infrastructure et de la lourdeur des procédures douanières au passage des frontières.
Rapport de progrès régional
  • Europe et CIS 2010
Rapports de progrès nationaux