PNUD Dans le monde

Vous êtes àPNUDSingapourcentre de Politiques Globaux
Aller àPNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi Bélarus Bélize Bénin

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République du) Congo (République démocratique du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Croatie Cuba Côte d'Ivoire

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Ghana Guatemala Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Guyane Géorgie

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libye Libéria L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Nicaragua Niger Nigéria Népal

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Philippines Programme palestinien Pérou

R

Russie (Fédération de) Rwanda République dominicaine

S

Samoa Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie São Tomé-et-Principe Sénégal

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe

Rapport de progrès - Asie-Pacifique

Publié le 29 mai 2015
image

Technologie, finances et statistiques pour le développement durable en Asie Pacifique

L'Asie Pacifique mène la lutte contre la pauvreté dans le monde, avec la proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour qui devrait tomber de 53% en 1990 à 12% d'ici la fin de l'année.

 

L'évaluation finale des progrès de la région vers les OMD présente un tableau optimiste, mais souligne aussi la nécessité de relever les défis en cours dans l'agenda de développement post-2015.

Le rapport note que la technologie jouera un rôle clé dans l'ère post-2015. Il appelle les pays développés à fournir un accès facile aux nouvelles technologies, et souligne l'importance de développer et d'adapter les technologies disponibles dans la région.

Le rapport, publié conjointement par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), le Programme de développement des Nations Unies (PNUD) et la Banque asiatique de développement (BAD), vient à un moment critique, lors de la transition vers un nouvel agenda de développement.

Pour maintenir la dynamique de l'agenda post-2015, note le rapport, la région devront se pencher sur trois domaines clés : étendre les avantages de la technologie à tous, mobiliser les ressources financières nécessaires, et construire des systèmes statistiques qui peuvent surveiller les progrès des groupes les plus pauvres pour assurer que personne ne soit laissé pour compte.

Le rapport montre que, entre 1990 et 2012, la proportion de la population de la région vivant avec moins de 1,25 dollar par jour est tombée de 53 à 14 %, et tombera à 12 % fin 2015. En plus de cette baisse dramatique du niveau de la pauvreté, plus des deux tiers des pays auront réduit de moitié la proportion de la population sans accès à l'eau potable d'ici à 2015. Presque tous les enfants terminent maintenant l'école primaire, et les étudiants à tous les niveaux de l'éducation bénéficient de la parité des sexes.

Même si certains des objectifs ne sont pas atteints, les progrès sont impressionnants. Par exemple, le taux de mortalité des moins de cinq ans est en deçà de la réduction des deux tiers requise, mais passe sous la barre des 50%. Souvent, les progrès les plus rapides ont été enregistrés dans les pays qui ont commencé le plus en retard.

Plusieurs objectifs restent à la traîne cependant. En 2012, 569 millions de personnes vivaient encore avec moins de 1,25 $ par jour, 21 millions d'enfants n'etaient pas scolarisés dans le primaire, et plus d'un cinquième des moins de cinq ans - 75 millions - étaient sous-pondération. En outre, 1,2 milliard de personnes dans les zones rurales, et 480 millions dans les zones urbaines, ne disposaient toujours pas d'accès à un assainissement de base.

A retenir

  • Entre 1990 et 2012, la proportion de la population de la région vivant avec moins de 1,25 dollar par jour est tombée de 53 à 14 %, et tombera à 12 % fin 2015.
  • Plus des deux tiers des pays auront réduit de moitié la proportion de la population sans accès à l'eau potable d'ici à 2015
  • Le taux de mortalité des moins de cinq ans est en deçà de la réduction des deux tiers requise, mais passe sous la barre des 50%