Rapports de progrès sur les OMD - Afrique

31 oct. 2014
image

Évaluation des progrès accomplis en Afrique dans la réalisation des OMD

La progression de l’Afrique sur les OMD s’est accélérée au cours des dernières années. Même si le continent ne peut s’attendre à réaliser que deux des objectifs, les OMD 2 et 3, le rythme des progrès porte témoignage des efforts des décideurs politiques.

 

Les taux de pauvreté sont en baisse dans le contexte d’une croissance rapide, et même si le rythme de la création d’emplois en Afrique est insuffisant, ce rythme dépasse la moyenne mondiale. La qualité des emplois continue à faire problème, comme l’atteste la forte prévalence des emplois précaires et des travailleurs pauvres, mais la tendance n’en est pas moins positive.


Bien que toujours élevée, l’inégalité des revenus en Afrique baisse. Néanmoins, les inégalités toujours élevées du continent affectent le rythme de réduction de la pauvreté en Afrique, raison pour laquelle des interventions ciblées s’imposent dans ce domaine.

Les efforts visant à réduire la faim et la sous-nutrition ont donné des résultats mixtes. Le taux d’insuffisance pondérale chez les enfants a nettement diminué, mais la plupart des pays d’Afrique se classent en médiocre position à l’Indice de la faim dans le monde et ils n’ont pu réduire la prévalence des enfants sous-alimentés comme ils l’espéraient.

En dépit de progrès sensibles dans la génération d’emplois, le taux de chômage restent élevés en Afrique, et particulièrement en Afrique du Nord, où il frappe surtout les jeunes. Dans cette région, quelque 27,2 pour cent des jeunes en âge de travailler étaient au chômage en 2013, contre 26,6 pour cent en 2012.

La pauvreté des travailleurs est en déclin, mais l’emploi précaire demeure très élevé La proportion des travailleurs gagnant moins de 1,25 dollar US par jour a diminué en Afrique, l’Afrique du Nord étant la région où cette baisse a été la plus prononcée.

 

Les progrès sur les indicateurs de la santé ont été solides, mais il s’agit là d’un domaine où la réalisation des cibles des OMD à l’échéance est la moins probable. Les taux de mortalité maternelle et infanto-juvénile sur le continent accusent encore des niveaux inacceptables et, s’il est vrai que le continent semble avoir inversé la tendance de la prévalence du VIH/sida, les niveaux restent élevés et le continent représente toujours le gros des cas mondiaux d’infection par le VIH et de la mortalité associée, ce qui complique encore ses efforts pour enrayer la tuberculose.


L’accès à un assainissement et à un approvisionnement en eau améliorés demeure relativement faible en Afrique, ce qui présente des risques de maladies transmises par l’eau. Les menaces pesant sur l’environnement africain sont en grande partie liées à la diminution du couvert forestier. De plus, l’augmentation des émissions de CO2 dans certains pays est un sujet de préoccupation, particulièrement à la lumière des aspirations de transformation structurelle du continent.

A retenir

  • Parmi les dix pays les plus performants en termes de taux d’accélération des OMD, huit se situent dans les régions africaines
  • Le taux de chômage restent élevés en Afrique, et particulièrement en Afrique du Nord, où il frappe surtout les jeunes
  • En 2013, environ 85 pour cent de femmes, contre 70,5 pour cent d’hommes, avaient des emplois précaires
Rapports Régionaux
Rapports nationaux