Le partenariat mondial pour le développement : Traduire la théorie en pratique

20 sept. 2012
image

Résumé

Le rapport de 2012 ne montre pas de progrès significatifs dans l’établissement du partenariat mondial pour le développement, et pour la première fois il y a des signes de régression.

 

Moins de trois ans avant l’échéance de 2015, il n'y a aucun engagement des gouvernements donateurs à inverser cette tendance, et il est donc probable que certains des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ne soient pas atteints.


La crise économique mondiale qui se prolonge a commencé à faire sentir ses effets. Avec un écart de 167 milliards de dollars entre les promesses de dons et les dons réels, il faudrait que l’aide publique au développement (APD) double pour atteindre l'objectif des Nations Unies. Et les effets à long terme de la crise risquent de creuser davantage cet écart.


Onze ans après le cycle de Doha, les négociations pour un système commercial plus juste n’avancent toujours pas. Il n’y a également pas eu de progrès significatifs dans la réalisation d'autres aspects clés :

  • L’aide publique au développement (APD) a chuté pour la première fois depuis de nombreuses années
  • les pays en développement rencontrent de nombreux obstacles pour exporter
  • de nombreux pays en développement sont confrontés aux difficultés de la dette
Rapport de 2012 sur le retard pris dans la réalisation des OMD
Rapport de 2011 sur le retard pris dans la réalisation des OMD