Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2010

Publié le 15 juin 2010 (PDF, 6.5 Mb)
image

Résumé

Le rapport énumère les progrès accomplis pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement à cinq ans de la date boutoir de 2015. Mais surtout, il démontre que les Objectifs sont réalisables lorsque des stratégies, politiques et programmes de développement pris en main au niveau national bénéficient de l’appui des partenaires internationaux du développement.

En même temps, il est évident que les améliorations apportées aux conditions de vie des pauvres ont été scandaleusement lentes, et les crises climatique, alimentaire et économique érodent certaines avancées durement acquises.

A retenir

  • La réduction de la pauvreté continue d’avancer, en dépit de revers notables suite au ralentissement économique de 2008-2009 et aux crises alimentaire et énergétique. Dans son ensemble, le monde en développement est sur la bonne voie pour atteindre la cible de réduction de la pauvreté d’ici 2015. On s’attend toujours à ce que le taux global de pauvreté tombe en-dessous de 15 pour cent d’ici 2015, ce qui se traduirait par environ 920 millions d’individus vivant sous le seuil de pauvreté international – une diminution de moitié par rapport à 1990.
  • La scolarisation des enfants a fait d’énormes progrès dans beaucoup des pays les plus pauvres, dont une majorité en Afrique subsaharienne.
  • Des interventions clés – pour le contrôle du paludisme et du VIH ou la vaccination anti-rougeoleuse, par exemple – ont connu des améliorations remarquables qui ont fait passer la mortalité infantile de 12,6 millions de décès en 1990 à 8,8 millions en 2008.
  • Même s’il reste inquiétant, le taux de déforestation semble avoir ralenti, grâce à des plans de reboisement combinés à l’expansion naturelle des forêts.
  • Le recours accru à des sources d’eau améliorées dans les zones rurales a réduit l’écart important avec les zones urbaines, où la couverture reste de 94 pour cent, un chiffre qui n’a pratiquement pas bougé depuis 1990. Malgré cela, la sécurité de l’alimentation en eau constitue toujours un défi et il est urgent qu’on s’en occupe.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe