Priorités

Réponse aux crises

Réponse du PNUD au tremblement de terre au Népal

Le 25 avril 2015, un séisme de magnitude 7,9 a frappé le Népal et le nord de l'Inde, causant 8 600 morts et 16 000 blessés. Plus d’un demi-million d’habitations ont été détruites ou gravement endommagées, et les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes ont été anéantis. Ce séisme a été suivi par plusieurs fortes répliques, ce qui en fait l'événement le plus dévastateur depuis le tremblement de terre de 1934.

Réponse du PNUD

Le PNUD et l’ensemble du système des Nations Unies ont réagi immédiatement. Notre priorité a été d’aider les autorités népalaises à répondre aux besoins des communautés touchées en mettant en œuvre des interventions d'urgence destinées à rétablir leurs moyens de subsistance, en déblayant les décombres et en coordonnant les différents efforts.

Nous avons formé des volontaires à la démolition en toute sécurité des logements sévèrement endommagés ainsi qu’au déblaiement, au tri et au recyclage des décombres dans le respect de l’environnement. Près de 300 000 M3 de débris ont ainsi été évacués et 90% recyclés dans la reconstruction.

Nous aidons des micro-entreprises, pour la plupart dirigées par des femmes, à reprendre leur activité. Selon nos estimations, ce soutien bénéficie à travers elles à des milliers de familles.

Au cours de l'année écoulée, plus de 4500 personnes, dont 40% de femmes, ont été pourvues d'un emploi d'urgence, plus de 5000 petites entreprises endommagées reconstruites, 50 systèmes d'énergie solaire temporaires ont été installés dans les bureaux et les écoles publiques, et plus de 1400 ingénieurs et maçons ont été formés à la construction résistante aux tremblements de terre. Près de 50 000 personnes affectées par le séisme ont utilisé les services de nos cliniques juridiques mobiles.

A plus long terme, le Consortium de réduction des risques au Népal, une coalition d’organisations dont fait partie le PNUD, apporte son appui au Gouvernement népalais depuis six ans afin de mieux construire, notamment en travaillant à la modernisation de bâtiments tels que les hôpitaux et les écoles.

Deux ans plus tard

  • Plus de 8 000 personnes (dont au moins 60% de femmes) ont bénéficié de services d’aide juridique.
  • 500 maçons (dont 25 femmes) et 111 ingénieurs ont été formés pour accompagner la reconstruction des quartiers endommagés.
  • 150 infrastructures communautaires bénéficiant à plus de 100 000 personnes ont été reconstruites ou réhabilitées.
  • 180 164 personnes vulnérables ont participé à plus de 700 activités portant sur l’adaptation au climat, afin de promouvoir la récolte de l’eau de pluie ou encore les projets d’irrigation.
  • Plus de 250 000 personnes ont aujourd’hui accès à l'énergie renouvelable via des microcentrales hydroélectriques et des centrales solaires.

Explorez

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

Un ingenieur local, lauréat du PNUD pour sa cuisinière à faible consommation énergétique, aide les…

Les communautés rurales déjà mises à rude épreuve risquent de se retrouver isolées par les pluies

Le Gouvernement japonais et le PNUD signent un accord pour déblayer les décombres causés par le…

L’ONU et le Gouvernement népalais lancent un appel aux dons pour fournir des secours aux personnes…

De petits centres d’opérations de secours jouent un rôle essentiel dans l’organisation des secours…

Ce projet de relèvement rapide aide les micro-entrepreneurs dans sept districts violemment touchés…

Un programme appuyé par le PNUD au Népal plante des bambous et d’autres arbres pour protéger les…

Le PNUD soutient la réinsertion économique et sociale des ex-combattants maoïstes népalais.

Au cours des semaines qui suivent la catastrophe, il faut commencer par évaluer l’étendue des dégâts…

L’hiver arrive, ainsi que la période de la mousson avec ses pluies torrentielles. Les plus de 300…

Le séisme népalais est une tragédie pour le pays, et rien ne saurait consoler de la mort et la…

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe