Sommet humanitaire mondial

Dans cette série de blogs menant au Sommet humanitaire mondial, des experts du PNUD partagent leurs expériences et points de vue sur la réponse aux conflits et aux catastrophes.

  • Un avenir meilleur pour les Turcs et les Syriens
    23 mai 2016

    Avec les milliers de personnes qui quittent la Syrie pour des terres plus hospitalières, les médias du monde entier nous inondent régulièrement d’images de tentes blanches et de périlleuses traversées en bateau. Mais un pan de cette histoire reste dans l'ombre. En Turquie, seulement 10 % des quelque 2,75 millions de Syriens déplacés vivent dans des camps de réfugiés. Les autres habitent villes et villages comme beaucoup d’entre nous. Au cours des cinq dernières années, plus de 150 000 bébés sont nés en Turquie de parents syriens déplacés par le conflit.

  • Conjurer l'extrémisme violent tout en sécurisant nos sociétés
    11 avr. 2016

    La montée de l'extrémisme violent est intimement liée à la vulnérabilité et aux mouvements des personnes. En effet, dix des onze pays avec plus de 500 décès dus à l'extrémisme violent en 2014 ont aussi le plus grand nombre de réfugiés, migrants et déplacés internes. Les causes profondes de l'extrémisme violent proviennent d’échecs en matière de gouvernance, des inégalités, de l'aliénation due aux changements culturels et sociaux, et du manque de développement inclusif. Si co-exister pacifiquement est la clé de notre avenir, nous devons accorder plus d'attention à la gouvernance de sociétés de plus en plus hétérogènes. Nous devons promouvoir le respect de la diversité dans les opinions, les cultures, les religions et modes de vie, à condition qu'ils ne violent pas les principes internationaux des droits de l'homme.

  • Les 6 raisons pour lesquelles il faut se soucier du prochain « Sommet »
    1 avr. 2016

    Le 23 mai, les dirigeants mondiaux se réuniront à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul. Je comprends que cette information ne vous incite pas particulièrement à lire la suite, mais permettez-moi de vous donner les raisons pour lesquelles ce Sommet mérite tout votre intérêt : 1. Parce que l’ampleur de la crise humanitaire n’est pas exagérée Depuis la Seconde Guerre mondiale, nous n’avons jamais fait face à des besoins humanitaires aussi grands. Plus de 60 millions de personnes, majoritairement femmes et enfants, ont fui leurs foyers. La durée moyenne de ces déplacements s’élève maintenant à 17 ans.

  • Qu'est-ce qui pousse les jeunes à l'extémisme ?
    18 mars 2016

    En avril dernier, Mohamed, un menuisier établi dans une ville de pêcheurs du littoral kenyan, voit la photo de Suleiman, le deuxième de ses cinq fils, passer au bulletin télévisé du soir. Âgé de 24 ans, le jeune homme est identifié comme dangereux islamiste Chabab avec cinq autres, et leur tête est mise à prix. Quelques mois plus tard, on annonce que Suleiman a été abattu par la police avec trois autres suspects au cours d’une fusillade. Comment Suleiman a-t-il été poussé à rejoindre les rangs d’un groupe extrémiste violent, à prendre les armes contre son propre pays et à vouloir tuer des civils ?

  • Autonomiser les communautés pour édifier un avenir nouveau
    3 mars 2016

    Des crises complexes et récurrentes, la corruption, les inégalités sociales et l’absence de perspectives économiques affaiblissent le contrat social entre citoyens et gouvernement. Au PNUD, nous sommes convaincus qu’améliorer la qualité des services publics, renforcer les perspectives économiques et la participation publique, permettra de faire face aux tensions grandissantes, de prévenir une escalade des conflits et d’instaurer la paix, la stabilité et le développement. C’est pourquoi nous incitons les autorités locales à laisser la population diriger le processus de développement. Cela permet à la population de prendre directement conscience des avantages de son engagement civique, de contraindre les autorités à rendre des comptes et d’instaurer un climat de confiance et de stabilité pour l’avenir.

  • Les flux migratoires, bons ou mauvais pour le développement ?
    21 oct. 2015

    Face à l’afflux de réfugiés et de migrants qui fait actuellement les titres en Europe, et aux dirigeants politiques qui débattent des mérites de l’immigration, il est important de prendre du recul et d’examiner l’impact sur le développement, aussi bien pour les pays d’émigration que pour les pays d’accueil. Une analyse centrée sur les personnes peut aider les gouvernements à mieux gérer les avantages et les coûts des migrations. Les nouveaux Objectifs de développement durable soulignent l’importance de meilleures politiques de migration, notamment pour atteindre l’Objectif 10, relatif à la réduction des inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe