Que signifie l’Accord de Paris pour l’Afrique ?

17 déc. 2015

Deux volontaires plantent un jeune arbre dans une cour d'école à Goma, province du nord Kivu en RD Congo. Photo: MONUSCO/ Sylvain Liechti
Adopté par les délégués de plus de 90 nations à la 21ème Conférence des parties (COP 21), l’Accord de Paris est un plan d’action mondial ambitieux visant à lutter contre les changements climatiques. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement pour l’Afrique ? Les trois grandes réalisations peuvent se résumer ainsi : un accord équilibré et ambitieux aux fins de l’adaptation et de l’atténuation, l’accroissement du financement de la lutte contre les changements climatiques par les pays en développement et la différenciation des responsabilités, et le renforcement des capacités et le transfert des technologies. … Voir

De quoi se faire appeler « Mme Fourneau » pendant des années encore...

11 déc. 2015 par Kidanua Abera, Programme Analyst, Energy and Low Carbon Development, UNDP

Vente de fourneaux améliorés en Ouganda. Photo: PNUD en Ouganda
En intégrant le PNUD pour travailler sur le marché du carbone, j'ai découvert que des émetteurs de gaz carbonique aussi insignifiants en apparence que les foyers traditionnels sur trois pierres pouvaient être dévastateurs. Dans le monde, trois milliards de personnes pratiquent cette méthode de cuisson, qui cause à la fois des problèmes de santé graves et une forte augmentation des émissions de gaz à effet de serre. D'où ma joie d'apprendre que, lors du lancement de sa stratégie pour une économie verte en 2011, l'Éthiopie avait identifié les foyers améliorés parmi les quatre solutions simples pour réduire ses émissions. … Voir

Le changement climatique a-t-il un impact sur l'égalité des sexes?

19 nov. 2015 par Ana Maria Currea, Responsable de la coordination des questions d’égalité des sexes au Programme de micro financements du FEM, PNUD

woman prepares a mealA woman prepares a meal using an efficient cook stove in Cameroon. Photo: Small Grants Programme/UNDP Cameroon
Les agricultrices comptent pour 45 à 80 % de l’ensemble de la production alimentaire dans les pays en développement. Par conséquent, les effets des changements climatiques – tels que sécheresses et inondations – les affectent davantage que les hommes, tant au niveau des revenus que de la sécurité alimentaire. Les femmes souffrent également de discrimination, avec pour conséquence la limitation de leurs droits et un accès réduit à la terre et aux services. En cas d’urgences météorologiques, les femmes sont généralement les dernières à bénéficier d’un soutien au crédit ou d'un appui technique. … Voir

Croissance sans développement en Afrique : comment corriger l’anomalie ?

16 nov. 2015 par Jean-Luc Stalon, Directeur Pays Adjoint/Directeur du Programme du PNUD au Mali

UNDP-bi-demgov-localdev-OAA-craft-8851-aude-rossignol-2014En 2014, 26% des Africains ont créé des entreprises, comparé à 7,4% en Europe et 13,4% aux États-Unis. Photo : Aude Rossignol / PNUD au Burundi
En Afrique, où plusieurs pays jouissent d’une croissance soutenue, 5% en moyenne continuent de présenter des niveaux extrêmes d’inégalité et de pauvreté. L’accès à l’enseignement supérieur y est estimé à 7%, le taux le plus bas au monde. Cette situation laisse de nombreux jeunes Africains sans meilleure alternative que de s’aventurer sur les routes périlleuses de l’émigration, notamment vers l’Europe. D’autres se tournent vers la radicalisation, qui se nourrit du désespoir et du désœuvrement. Il nous faut corriger cette trajectoire. … Voir

Pourquoi il faut sauver les données historiques de l’Afrique sur le climat

30 oct. 2015 par Excellent Hachileka, Spécialiste du Programme de réduction des risques de catastrophe et membre du groupe sur le changement climatique, Centre de service régional, PNUD Afrique (RSCA)

Archives climatiques en Gambie. Photo: PNUD
Les données sur le climat sont vitales à tout système d’alerte rapide, et fondamentales à tout effort de renforcement des capacités d’adaptation. Or, les données tirées des observations météorologiques dans la plupart des pays africains remontent au début du XIXe siècle, et disparaissent lors d'inondations, de guerres, ou dévorées par les termites. C’est une tragédie qui se joue au ralenti, et c'est pourquoi il est crucial de numériser ces informations historiques qui peuvent véritablement contribuer à sauver des vies et renforcer la préparation aux risques climatiques. … Voir