Les villes, grandes gagnantes en 2015

21 sept. 2015 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l'appui aux programmes, New York

Katmandou après le tremblement de terreDharahara, Kathmandu après le tremblement de terre en avril 2015. Photo: Laxmi Prasad Ngakhusi /PNUD Népal
Près de 54% de la population mondiale vit déjà dans des zones urbaines et cette proportion devrait frôler les 66% d’ici 2050. Mais cette croissance a son revers : une grande vulnérabilité. Villes et zones urbaines se trouvent tout particulièrement menacées tant par les risques liés aux catastrophes naturelles que par le changement climatique. Après avoir été témoin de la fragilité de beaucoup de nos villes, je me félicite de ce que l’Objectif de développement durable 11 porte sur la résilience urbaine. … Voir

Comment les plus démunis peuvent-ils bénéficier du nouveau vaccin contre Ebola ?

10 août 2015

La participation des communautés dans les campagnes d'immunisation permettra d'optimiser la couverture tout en réduisant les risques de contracter la maladie. Photo: PNUD au Liberia
Le nouveau vaccin contre Ebola nous rend optimistes. En relativement peu de temps, celui-ci s'est montré efficace à 100% sur les volontaires qui se sont présentés … Voir

Nous ne pouvons pas laisser la situation au Yémen se dégrader davantage

20 juil. 2015 par Mikiko Tanaka, Directeur de pays du PNUD au Yémen

gathering of men
Le Yémen fait face à une grave crise sur les plans humanitaire, politique, sécuritaire, économique et social. Les dégâts causés aux infrastructures sont effarants, de même que le nombre toujours croissant de victimes civiles. Même si cela n’est pas aussi visible, la manière dont le tissu socio-économique institutionnel s’est délité est tout aussi inquiétante. Le travail est rare et les enfants ne peuvent pas étudier. Les moyens d’existence se dégradent, et les services publics sont paralysés dans de nombreuses régions depuis que les combats ont éclaté. … Voir

Derrière les masques, le visage des combattants du virus Ebola

09 juil. 2015 par Anthony Headley, Spécialiste en Communication au PNUD en Guinée

ebolaLes visages des soignants travaillant dans les centres de traitement du virus Ebola, Muhamed (à gauche) et Finda.
Bien que Forécariah ne se trouve qu’à 100 kilomètres de Conakry, la capitale de la Guinée, un trajet éreintant de 3 heures et demi les séparent, ce qui m’a donné l’occasion de réfléchir à ma mission une fois arrivé à destination ! J’avais décidé de faire les portraits des soignants qui travaillent dans les centres de traitement du virus Ebola. Je voulais montrer les visages de ceux qui apparaissaient presque toujours masqués dans les photos, dans des équipements de protection qui les font ressembler à des astronautes. … Voir

Le relèvement au Népal passe par la collaboration

30 juin 2015 par Naoki Nihei, Conseiller en matière de collaboration PNUD-Japon

tentes au NépalUn parc situé dans une zone urbaine centrale de Katmandou, Népal. Les personnes qui ont perdu leurs maisons vivent dans des tentes fournies par l’aide internationale. Photo: Naoki Nihei / PNUD
Au cours des semaines qui suivent la catastrophe, il faut commencer par évaluer l’étendue des dégâts et des pertes, puis les besoins financiers nécessaires au relèvement et à la reconstruction. Grâce à cette évaluation, les donateurs et les organismes d’aide, ainsi que le pays touché, peuvent se faire une meilleure idée des dégâts, préparer le plan de reconstruction, définir les priorités et développer les projets. … Voir