Comment trouver de nouvelles solutions aux problèmes de développement complexes

26 avr. 2016 par Benjamin Kumpf, spécialiste de la gestion des connaissances au PNUD

Des étudiants moldavesDes étudiants moldaves planchent sur le défi d’innovation ouvert Edusoft. Photo: PNUD en Moldavie
Au PNUD, nous faisons face aux grands défis de développement dans le monde et nous engageons à y trouver les solutions les plus appropriées. Or parfois, c’est hors de ses murs qu’on trouve les meilleures idées. C’est pourquoi notre politique d’acquisition de biens et servicesintègre les « défis d’innovation ouverts », de sorte que nos bureaux de pays puissent trouver et financer des solutions novatrices à tout type de problème. Un défi d’innovation ouvert est un processus structuré qui implique d’identifier un problème de développement, de le transformer en concours, et de le faire connaître à un maximum de participants avec récompense à la clé. … Voir

Sur la voie de la transparence

12 avr. 2016 par Abdul Riza, Spécialiste Opérations & Transparence

Transparence au PNUDL'équipe chargée de la transparence des données au PNUD.
Le PNUD, qui célèbre actuellement son cinquantenaire, a également une autre raison de se féliciter. Pour la deuxième année de suite, nous avons été classés organisme d’aide le plus transparent par l’organisation Publish What You Fund [Publiez ce que vous financez], une reconnaissance de nos efforts de communication sur nos projets de développement. Dès notre adhésion à l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) en 2011, nous nous sommes employés à opérer le changement culturel nécessaire. Près de 170 bureaux de pays qui constituent la principale source de données du Programme, ont inévitablement dû veiller à l’intégration des normes de l’IITA dans leurs activités quotidiennes. … Voir

Conjurer l'extrémisme violent tout en sécurisant nos sociétés

11 avr. 2016 par Patrick Keuleers, Director of Governance and Peacebuilding, UNDP

Ten of the eleven countries with over 500 deaths due to violent extremism in 2014 also have the largest number of refugees, migrants, and IDPs. Photo: Central African Republic
La montée de l'extrémisme violent est intimement liée à la vulnérabilité et aux mouvements des personnes. En effet, dix des onze pays avec plus de 500 décès dus à l'extrémisme violent en 2014 ont aussi le plus grand nombre de réfugiés, migrants et déplacés internes. Les causes profondes de l'extrémisme violent proviennent d’échecs en matière de gouvernance, des inégalités, de l'aliénation due aux changements culturels et sociaux, et du manque de développement inclusif. Si co-exister pacifiquement est la clé de notre avenir, nous devons accorder plus d'attention à la gouvernance de sociétés de plus en plus hétérogènes. Nous devons promouvoir le respect de la diversité dans les opinions, les cultures, les religions et modes de vie, à condition qu'ils ne violent pas les principes internationaux des droits de l'homme. … Voir

Conjurer l'extrémisme violent tout en sécurisant nos sociétés

07 avr. 2016 par Patrick Keuleers, Directeur, Gouvernance et consolidation de la paix, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

Dix des 11pays avec plus de 500 décès dus à l'extrémisme violent en 2014 ont aussi le plus grand nombre de réfugiés, migrants et déplacés internes. Photo: République centrafricaine
Depuis 2000, le nombre de décès dus à l'extrémisme violent et au terrorisme a décuplé - de 3 329 victimes en 2000 à 32 685 en 2014. Et le bilan ne cesse d'augmenter. Les causes profondes de l'extrémisme violent proviennent d’échecs en matière de gouvernance, des inégalités, de l'aliénation due aux changements culturels et sociaux, et du manque de développement inclusif. Si co-exister pacifiquement est la clé de notre avenir, nous devons accorder plus d'attention à des sociétés de plus en plus hétérogènes. Nous devons promouvoir le respect de la diversité dans les opinions, les cultures, les religions et modes de vie, à condition qu'ils ne violent pas les principes internationaux des droits de l'homme. … Voir

Les 6 raisons pour lesquelles il faut se soucier du prochain « Sommet »

01 avr. 2016 par Izumi Nakamitsu, Directrice de l’Unité de réaction aux crises du PNUD

Femmes libanaises au marchéFemmes au marché de Marj, Bekaa Valley, Liban. Ce projet du PNUD aide les communautés d'accueil à faire face au flux de réfugiés syriens. Photo: Dalia Khamissy/PNUD
Le 23 mai, les dirigeants mondiaux se réuniront à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul. Je comprends que cette information ne vous incite pas particulièrement à lire la suite, mais permettez-moi de vous donner les raisons pour lesquelles ce Sommet mérite tout votre intérêt : 1. Parce que l’ampleur de la crise humanitaire n’est pas exagérée Depuis la Seconde Guerre mondiale, nous n’avons jamais fait face à des besoins humanitaires aussi grands. Plus de 60 millions de personnes, majoritairement femmes et enfants, ont fui leurs foyers. La durée moyenne de ces déplacements s’élève maintenant à 17 ans. … Voir