La paix : une chance pour l’environnement en Colombie

23 juin 2016 par Arnaud Peral, Representante Residente a.i del PNUD en Colombia

Il est fondamental de réduire les inégalités entre les sexes et de donner aux femmes les moyens d’agir après un conflit. Photo: PNUD en Colombie
De nombreux exemples démontrent les effets directs d'un conflit sur les biens et les services qu’offrent la nature : mines antipersonnel (la Colombie est le deuxième pays comptant le plus grand nombre de victimes après l’Afghanistan) ; épisodes de violences dans des zones protégées ; déforestation entraînée par le développement de cultures illicites ; accroissement de l’exploitation minière illégale, déforestation et dégradation des terres, pour n’en citer que certains. Parlons des chances que peut offrir la paix. Premièrement, un environnement sain est fondamental pour la réconciliation et la stabilisation des pays en situation d’après conflit … Voir

Accord de Paris : des signatures aux actions

21 avr. 2016 par Jazmine Burgess, Spécialiste du changement climatique au PNUD

couple d'agriculteurs au BangladeshLa lutte contre le changement climatique requiert un engagement total – national et international.
Alors que les pays apposent leur signature sur la ligne pointillée ce vendredi, il est important de mettre en évidence l'action et l’innovation locale pour assurer l'avenir de l'Accord. Pour que tout programme international soit couronné de succès, il faut des actions concrètes au niveau des pays. C’est ce qui rendra tangible pour des millions de citoyens à travers le monde un document négocié à des milliers de kilomètres de chez eux. Au PNUD, nous aidons les pays à s’adapter au changement climatique depuis deux décennies. Nous avons une expertise inégalée pour aligner des cadres d’action globaux aux contextes nationaux de développement. Bon nombre de nos programmes existant au niveau des pays font déjà avancer les objectifs de l'Accord de Paris, notamment nos initiatives de renforcement des capacités nationales dans 26 pays. … Voir

Paris. Les femmes. Et maintenant ?

19 avr. 2016 par Allison Towle, Analyste de programme, Changement climatique, PNUD

Femmes agricultrices au MaliUn collectif de femmes au Mali. Photo: Imen Meliane / PNUD au Mali
Après l’accord historique obtenu à la COP21 en vue d’une action collective contre les changements climatiques, nous avons de bonnes raisons d’être fiers et débordants d’énergie. Notre attention est désormais tournée vers la façon d’aider les pays à mettre en œuvre leurs contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN). Cela ne sera possible que si nous tirons parti des connaissances, de la clairvoyance, et de l’engagement de tous, y compris, et surtout,des femmes. Comme le constatons quotidiennement dans notre travail, il y a un lien direct entre l’autonomisation des femmes et les changements climatiques. … Voir

Protéger l'eau potable aux Maldives

15 avr. 2016 par Keti Chachibaia, spécialiste technique pour l'adaptation au changement climatique au Bureau régional du PNUD à Bangkok

système de désalinisationUn employé de la société de distribution d'eau appartenant au gouvernement devant le système de désalinisation. Photo: Keti Chachibaia/PNUD Maldives
L'accès à et le stockage de l’eau posent des gros problèmes aux Maldives. L’archipel de 300 000 habitants compte plus d'eau que la terre, mais la seule eau potable disponible est l'eau de pluie récoltée dans des réservoirs. Cette situation naturellement délicate est encore aggravée par le changement climatique, qui provoque des cycles de mousson et des précipitations de plus en plus irréguliers et imprévisibles. Déjà dans les atolls du Nord, les saisons sèches sont plus longues que d'habitude, et forcent le Centre National de Gestion de Crise à fournir de l'eau d'urgence régulièrement. Quelles solutions apporter en utilisant les ressources actuelles? … Voir

Pourquoi je ne peux pas regarder ailleurs

21 mars 2016 par Michelle Yeoh, Ambassadrice de bonne volonté du PNUD

Michelle Yeoh parle de son expérience au Népal. Photo: D. Lowthian/PNUD
Lorsque le PNUD m’a demandé de devenir Ambassadrice de bonne volonté, c’était le moment idéal. Le monde venait juste d’adopter les objectifs de développement durable (ODD), mais c’était aussi le meilleur moment possible sur le plan personnel. Je visitais le Népal au printemps dernier lorsqu’un violent séisme a provoqué les pires ravages que le pays ait connus depuis les années 30. J’avais déjà pu constater les effets dévastateurs des catastrophes et des crises humanitaires, à distance, aux informations télévisées, mais lorsqu’on est sur place et qu’on fait face à une telle dévastation, il est impossible de regarder ailleurs. … Voir