Le développement en 2 minutes ? Offrir plus de choix

01 août 2016 par Douglas Keh, Directeur de pays du PNUD en Afghanistan

Un pont construit avec l'appui du PNUD permet à Bahara d'aller à l'école. Quand elle et ses camarades seront adultes, l'Afghanistan devrait être bien sur la voie de la réalisation des objectifs de développement durable. Photo: Omer / PNUD en Afghanistan
Chaque semaine, une personne au moins me demande, « mais que fait le PNUD exactement ? » Ces personnes veulent savoir en quoi consiste le « développement » que nous tentons de mettre en place et quel est ce « programme » qui tente d’y parvenir. La réponse la plus simple consiste à dire que le « développement » vise à offrir plus de choix aux personnes, à les aider à réaliser leur potentiel, et à surmonter les obstacles qui les empêchent d’accomplir leurs rêves. Ces obstacles prennent différentes formes. Pour 36% des Afghans, c'est la pauvreté qui empêche l’accomplissement de soi. Pour environ 50% d’Afghans, c’est le fait d’être en butte, en tant que femme, à une discrimination généralisée et à un harcèlement systématique. Pour tous les Afghans, à un moment ou à un autre, c’est l’appartenance au mauvais groupe ethnique qui peut faire de vous un étranger dans votre propre pays. … Voir

L’Afrique, une longueur d’avance dans la mise en œuvre des Objectifs mondiaux

20 juin 2016 par Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique

Grâce à l’Agenda 2063, qui a déjà défini les priorités en matière de développement du continent pour les 50 prochaines années, les pays africains devraient parvenir à intégrer plus facilement les ODD dans leurs programmes nationaux de développement. photo PNUD
L’adoption du Programme de développement durable pour 2030, le 25 septembre 2015, marque le début d’une mission délicate : traduire en actes ces nouveaux engagements. Ces objectifs de développement durable (ODD), à la fois ambitieux et véritablement porteurs de transformation, orienteront le programme d’action mondial en matière de développement au cours des 15 prochaines années. À l’échelle locale, leur mise en œuvre ne va toutefois pas sans dilemmes, car elle nécessite des adaptations au contexte de chaque pays et chaque région. … Voir

La TICAD, un forum unique toujours d’actualité

13 juin 2016 par Abdoulaye Mar Dieye, Administrateur assistant et Directeur du Bureau régional pour l’Afrique

La sixième édition de la TICAD, qui se tiendra à Nairobi les 27 et 28 août 2016, sera la toute première organisée sur le sol africain.
La sixième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), qui se tiendra à Nairobi les 27 et 28 août prochains, devrait attirer plus de 6 000 représentants des gouvernements, des organisations internationales, de la société civile et des organisations du secteur privé. Créé en 1993 pour encourager et promouvoir les partenariats internationaux pour le développement de l’Afrique, ce forum a vu le jour au milieu des « décennies perdues pour le développement » du continent africain, lequel était alors aux prises avec les contraintes des programmes d’ajustement structurel et incapable de reprendre son souffle. En cette fin de guerre froide, les principaux bailleurs de fonds, à l’exception notable du Japon, s’interrogeaient sur la pertinence de l’aide au développement accordée à l’Afrique. … Voir

Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines

08 juin 2016 par Andrew Hudson, Responsable du Programme pour la gouvernance de l'eau et des océans du PNUD

En célébrant la Journée mondiale des océans, penchons-nous l’objectif de développement durable concernant la vie aquatique et ses cibles afin de savoir quelles mesures prendre pour l’atteindre. La cible 14.1,réduire la pollution marine, exigera un changement de la gestion des fertilisants et des déchets solides dans de nombreux secteurs. Le secteur privé jouera un rôle déterminant dans cette évolution de la gestion des ressources – et non des déchets – vers une économie plus « circulaire ». … Voir

S’accorder pour sauver des vies et éliminer les besoins

16 mai 2016 par Izumi Nakamitsu, Administratrice adjointe du PNUD et Responsable du Groupe de réponse aux crises

125 millions de personnes ont besoin d’aide, un niveau jamais atteint depuis la 2è guerre mondiale. Photo : ONU
Les chiffres en rapport avec les défis humanitaires actuels ont atteint une proportion difficile à imaginer : 125 millions de personnes ont besoin d’aide, un niveau jamais atteint depuis la 2è guerre mondiale ; 60 millions de personnes ont fui leur maison, la moitié d’entre elles étant des enfants, et on estime que 218 millions de personnes sont touchées par des catastrophes chaque année, les changements climatiques venant s’ajouter aux causes de cette instabilité. L’envergure du problème a incité le Secrétaire général de l’ONU à convoquer le premier Sommet Humanitaire mondial. Là aussi, les chiffres sont parlants. Ces 3 dernières années, 23 000 personnes de 153 pays ont participé aux consultations. … Voir