Autonomiser les communautés pour édifier un avenir nouveau

03 mars 2016 par Hanne Kristoffersen, Spécialiste en gouvernance de crises au PNUD

Femme en RD CongoUne commerçante du marché de Rutshuru, au Nord Kivu, RD Congo. Photo: PNUD en RD Congo
Des crises complexes et récurrentes, la corruption, les inégalités sociales et l’absence de perspectives économiques affaiblissent le contrat social entre citoyens et gouvernement. Au PNUD, nous sommes convaincus qu’améliorer la qualité des services publics, renforcer les perspectives économiques et la participation publique, permettra de faire face aux tensions grandissantes, de prévenir une escalade des conflits et d’instaurer la paix, la stabilité et le développement. C’est pourquoi nous incitons les autorités locales à laisser la population diriger le processus de développement. Cela permet à la population de prendre directement conscience des avantages de son engagement civique, de contraindre les autorités à rendre des comptes et d’instaurer un climat de confiance et de stabilité pour l’avenir. … Voir

Égalité des sexes : l’anormal est-il devenu normal ?

01 mars 2016 par Bakhodir Burkhanov, Directeur de Pays Adjoint du PNUD au Vietnam

Femme en motocyclette au VietNamCette scène est courante à l’heure de pointe au Vietnam, où la routine pour les femmes après le travail est d’aller prendre les enfants à l’école, faire les courses, la cuisine et le ménage. Photo: Nguyen Viet Lan/PNUD au Vietnam
Des femmes filent à toute allure sur leurs motocyclettes en transportant enfants et courses. C’est une scène courante à l’heure de pointe au Vietnam, où la routine pour les femmes après le travail est d’aller prendre les enfants à l’école, faire les courses, la cuisine et le ménage. Et que font les hommes? Bon nombre d’entre eux sort avec des collègues, joue au tennis ou au badminton, et regarde la télévision. Au Vietnam, les stéréotypes confinent femmes et hommes à certaines carrières et positions. D’après un rapport du PNUD (UNDP report on women’s leadership), peu de femmes occupent des positions élevées au sein du gouvernement, et rares sont celles aux postes de haut niveau dans la fonction publique : à peine 9 % des ministres, 8 % des vice-ministres, et 7 % des directeurs généraux sont féminins. … Voir

Une époque cruciale pour les femmes et les filles en Gambie

05 févr. 2016 par Ade Mamonyane Lekoetje, représentant résident du PNUD et coordonnateur résident des Nations Unies en Gambie

Célébration pour la journée de tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines. Photo UNICEFCélébration pour la journée de tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines. Photo UNICEF
En novembre 2015, les mutilations génitales féminines (MGF) sont devenues une pratique illégale et passible de poursuites en Gambie. Ce jalon historique garantit que les droits humains fondamentaux des femmes et des filles seront protégés et respectés. Partout où les MGF constituent un rite de passage vers l’âge adulte, nous prônons une initiation sans excision. Ainsi, l’on garde les aspects positifs de la culture tout en renonçant à ses effets néfastes. … Voir

Et si les Afro-Brésiliennes occupaient les sièges parlementaires plutôt que les rues ?

27 nov. 2015 par Carolina Azevedo, Spécialiste en Communications pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Marche des femmes noires au BrésilPlus de 20 000 femmes d’ascendance africaine sont descendues dans les rues de Brasilia en Novembre 2015. Photo: Vinícius Carvalho/Marcha das Mulheres Negras
Les personnes d’ascendance africaine, qui représentent environ 30 % de la population d’Amérique latine et des Caraïbes, sont souvent victimes de discriminations multiples, de race mais aussi de genre, religion ou handicap. Au Brésil, les femmes noires représentent 62 % de la population d’employés de maison. Plus de 70 % d’entre elles ne disposent pas d’un contrat de travail officiel. En outre, 60 % des femmes qui meurent en couches sont noires. Et au cours des dix dernières années, le nombre de fémicides a augmenté de 54 % parmi ces communautés, selon les chiffres officiels. … Voir

Le changement climatique a-t-il un impact sur l'égalité des sexes?

19 nov. 2015 par Ana Maria Currea, Responsable de la coordination des questions d’égalité des sexes au Programme de micro financements du FEM, PNUD

woman prepares a mealA woman prepares a meal using an efficient cook stove in Cameroon. Photo: Small Grants Programme/UNDP Cameroon
Les agricultrices comptent pour 45 à 80 % de l’ensemble de la production alimentaire dans les pays en développement. Par conséquent, les effets des changements climatiques – tels que sécheresses et inondations – les affectent davantage que les hommes, tant au niveau des revenus que de la sécurité alimentaire. Les femmes souffrent également de discrimination, avec pour conséquence la limitation de leurs droits et un accès réduit à la terre et aux services. En cas d’urgences météorologiques, les femmes sont généralement les dernières à bénéficier d’un soutien au crédit ou d'un appui technique. … Voir