L’action climatique pour faire face à la radicalisation et à l’extrémisme violent

14 nov. 2016 par Aliou M. Dia, Chef d'Equipe, Changement climatique et réduction des risques de catastrophe, PNUD en Afrique

IMG_0144_Ethiopian-Returnees-from-Yemen-arriving-at-Galafi-(Ethio-Djibou    (002)
Les changements climatiques et l’extrémisme violent sont deux des principales menaces qui pèseront sur la stabilité des États et des sociétés au cours des prochaines décennies. Dans de nombreux pays du continent (Mali, Sud-Soudan, Nigéria, Somalie, etc.), les changements climatiques impactent la stabilité de façon significative, et sollicitent de manière excessive les capacités de réponse déjà limitées des gouvernements. Les menaces et les attaques de Boko Haram et d’Al Shabab en Afrique de l’Ouest et de l’Est, la fragilité persistante de la République centrafricaine (RCA) ou la résurgence de l’instabilité au Burundi et au Sud-Soudan ne sont que quelques-uns des conflits qui alimentent ce cycle. On estime qu’il y a eu plus de 4 000 attaques terroristes depuis 2011 en Afrique, entraînant la mort de 24 000 personnes. Près de 2,8 millions de personnes sont déplacées dans leur propre pays dans le seul bassin du lac Tchad, et 700 000 Somaliens croupissent dans des camps de réfugiés. … Voir

Relèvement en Haïti : éviter le piège de la dépendance à l’aide

04 nov. 2016 par Bruno Lemarquis, Directeur adjoint de l'Unité de réponse aux crises du PNUD

Renforcer et soutenir le gouvernement sur le terrain contribue à ce qu’Haïti se reconstruise de façon plus intelligente et durable à long terme. Photo: Andrea Ruffini
l y a un mois, l’ouragan Matthew a ravagé Haïti. Plus d'1,4 million de sinistrés ont toujours besoin d’assistance, plus de 140 000 habitants ont été déplacés et dans certaines régions, les récoltes ont été réduites à néant. Cette catastrophe laisse dans son sillage des personnes vivant dans des abris de fortune, incapables de subvenir aux besoins de leur famille et dépendants de l'aide. Ayant supervisé l’intervention d’urgence du PNUD après le séisme de 2010, j’ai pu constater que le gouvernement a su tirer parti de l’expérience acquise. Les institutions nationales ont insisté pour que l’intervention soit dirigée par Haïti, tant à l’échelon local que national. … Voir

Des villes durables—Pourquoi pas maintenant?

12 oct. 2016 par Jessica Faeta, Directrice régionale du PNUD pour l’Amérique latine et les Caraïbes

 Lors de la conférence Habitat III, les États membres de l'ONU adopteront un nouvel agenda urbain qui guidera les efforts de développement durable des villes epour les 20 prochaines années. Photo: Jeremie en Haïti.
Pour la première fois dans l’histoire, plus de la moitié de la population mondiale vit en région urbaine. La région Amérique latine et Caraïbes, où 80 % de la population vit en ville, est souvent décrite comme étant la plus urbanisée au monde. Mais si l’urbanisation représente une formidable opportunité, elle constitue également un défi de taille pour le développement humain durable. Les villes jouent un rôle crucial dans l'accomplissement du nouvel Agenda 2030. Par exemple, sans l’encadrement des villes et des territoires, il est impossible de faire reculer la pauvreté, de réduire les inégalités ou de mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives. … Voir

Comment ça va? Que faites-vous pour Haïti?

10 oct. 2016 par Rita Sciarra, responsable de l'unité de lutte contre la pauvreté, PNUD en Haïti

 Certains de nos projets dans le Sud, comme les études de cartographies multirisques, ont permis aux autorités locales de décider où installer les personnes évacuées avant l'ouragan. Photo : PNUD en Haïti
Aujourd'hui à Port-au-Prince et sur toute l'île, le soleil brille. En voyant ce ciel si bleu, je me demande comment, en moins de 36 heures, une tempête comme Matthew peut atteindre une telle force et détruire tout sur son passage. A Jeremie, 90% des maisons sont détruites. Les toits ont été arrachés avec la plupart des arbres, et jonchent les rues de la ville. Partout des cadavres d'animaux, des décombres, même des cimetières ont été détruits. Pour que notre intervention soit efficace, nous devons aider les gens à nettoyer les rues, de sorte que les secours puissent atteindre les zones isolées et éviter d'autres décès ou les maladies due à des conditions insalubres. Et nous devons agir rapidement. … Voir

Migrants et réfugiés : problème mondial ou solution locale ?

18 sept. 2016 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

Un famille de 10 personnes fuit la ville assiégée de Yabrud, Syrie. Six heures plus tard, ils ont traversé la frontière vers le Liban. Photo: UNHCR/A. McConnell.
Alors que les gouvernements du monde entier se réunissent à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York pour débattre des mouvements massifs de migrants et de réfugiésConflits, chocs climatiques et manque de perspectives sont souvent en tête de liste des échecs de développement à l’origine des déplacements forcés. C’est pourquoi les politiques de développement se doivent de prendre en compte et d’intégrer les migrations et les déplacements. … Voir