Nés pour embrasser la vie

18 sept. 2015 par Par Rasha Al-Shargabi, Responsable de terrain, Programme du PNUD pour l'autonomisation des jeunes,Taiz, Yémen

Deux femmes assisesUne future obstétricienne suit une formation par le biais de l'association nationale de formation de sage-femme en cartographie communautaire. Photo: Rasha Alshargabi/PNUD Yémen
En regardant Mohammed, quatre ans, jouer avec les autres enfants sur un terrain vague de son village au Yémen, j’étais loin de me douter que sa mère avait perdu la vie pendant l'accouchement, faute de services de soins de santé. Malheureusement, le cas de Mohammed n'est pas accidentel. D'après les rapports officiels, huit Yéménites meurent chaque jour en donnant la vie. Dans cette série, experts du PNUD et praticiens partagent leurs expériences et points de vue sur leur travail avec les Objectifs de développement … Voir

Pour que le monde bouge, chacun doit agir

12 août 2015 par Lei Phyu, Analyste de la communication et des réseaux sociaux, Bureau des relations extérieures et du plaidoyer, PNUD

jeune femme syrienneDes jeunes participent à une initiative pour l’enlèvement des déchets à As-Salamieh en Syrie. Photo: UNDP Syrie
Je suis peinée de lire des commentaires sur les réseaux sociaux insinuant que l’engagement civique au quotidien n’appartient qu’aux gouvernements et aux Nations Unies. L’engagement civique regroupe l’ensemble des « mesures individuelles et collectives qui visent à répondre aux préoccupations du grand public ». … Voir

Nous ne pouvons pas laisser la situation au Yémen se dégrader davantage

20 juil. 2015 par Mikiko Tanaka, Directeur de pays du PNUD au Yémen

gathering of men
Le Yémen fait face à une grave crise sur les plans humanitaire, politique, sécuritaire, économique et social. Les dégâts causés aux infrastructures sont effarants, de même que le nombre toujours croissant de victimes civiles. Même si cela n’est pas aussi visible, la manière dont le tissu socio-économique institutionnel s’est délité est tout aussi inquiétante. Le travail est rare et les enfants ne peuvent pas étudier. Les moyens d’existence se dégradent, et les services publics sont paralysés dans de nombreuses régions depuis que les combats ont éclaté. … Voir

Une communauté rurale appelle à mettre fin aux MGF

01 déc. 2014 par Ignacio Artaza, Country Director, Egypt

 Communities in Qena are joining forces with international organizations and civil society to end FGM in Egypt. Photo credit: Jose Sanchez/UNDP Egypt
Grâce aux efforts conjugués des familles, des activistes communautaires, des autorités, des agences de développement et de la presse, la pratique des mutilations génitales féminines traditionnelles a commencé à disparaître en Egypte. Disons-le sans équivoque : aucun argument moral, religieux, culturel, médical ou autre ne la justifie. L'excision rabaisse, déshumanise et blesse. C'est une violation des droits humain, à combattre activement jusqu’à son élimination. … Voir