Épargner pour les mauvais jours...

02 déc. 2015 par Yusuke Taishi, Spécialiste régional des questions d'Adaptation aux changements climatiques, Bureau des politiques de développement, PNUD

des personnes assises autour d'une tableL'un des premiers agriculteurs à recevoir l'assurance-récolte WIBI pour cause d'insuffisance de précipitations à Tacunan, dans la région de Tugbok. Photo : PNUD aux Philippines
Activité à risques partout dans le monde, l'agriculture reste à la merci des caprices du temps. Aux Philippines et dans de nombreux autres pays en développement, les approches classiques de prévision de l'arrivée des pluies sont de moins en moins efficaces, et exacerbent les difficultés des fermiers. Face à cette situation, l'assurance-récolte est devenue une mesure de protection courante. Aux États-Unis, 90 pour cent des terres cultivées sont assurées. Mais, aux Philippines, les produits d'assurance-récolte couvrent moins de 10 pour cent de la production totale de riz et de blé. Qui plus est, l'assurance repose sur l'indemnité. Autrement dit, l'assureur doit constater les dommages, et le paiement n'intervient en général que six mois après le sinistre. … Voir

En finir avec le VIH : il en faudra plus que l’aveu de « Mon Oncle Charlie »

01 déc. 2015 par Ludo Bok, Spécialiste des politiques VIH, santé et développement, PNUD

Hommes allumant des bougies en UkraineLe réseau ukrainien de personnes vivant avec le VIH allume des bougies pour la journée internationale de lutte contre le VIH. Photo: PNUD
The media has gone crazy over the disclosure of the La révélation de la séropositivité de Charlie Sheen, l’une des stars américaines les plus controversées, a suscité un regain d’intérêt à l’égard d’une maladie qui laissait de nombreuses personnes indifférentes. La nouvelle a également suscité des débats sur la confidentialité, le chantage et les répercussions juridiques de la non-divulgation de son statut sérologique à d’anciens partenaires. S’il y a un message à retenir, c’est que la stigmatisation continue de favoriser l’épidémie du VIH, tant aux États-Unis que dans le monde. Cela fait trente ans que nous connaissons l’existence de cette maladie, mais les médias ne parviennent toujours pas à l’évoquer sans préjugés et idées fausses. … Voir

La coopération Sud-Sud, fondamentale dans la lutte contre le changement climatique

27 nov. 2015 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes, PNUD

Paysage en ChineLa Chine a promis de soutenir à hauteur de 20 milliards de yuans (3,13 milliards de dollars) d’autres pays en développement dans leur lutte contre le changement climatique par le biais de la coopération Sud-Sud. Photo : PNUD en Chine
Aux quatre coins de la Planète, des pays s’efforcent de trouver des moyens pour réduire le changement climatique. Et bien qu’il appartienne à chaque pays de tenir compte du contexte local, il n’est pas toujours nécessaire de « réinventer la roue » à chaque nouvelle solution. La coopération Sud-Sud contribue à la recherche de solutions dans le monde en développement, par la mise en relation de diverses parties prenantes de façon à former des partenariats. … Voir

Et si les Afro-Brésiliennes occupaient les sièges parlementaires plutôt que les rues ?

27 nov. 2015 par Carolina Azevedo, Spécialiste en Communications pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Marche des femmes noires au BrésilPlus de 20 000 femmes d’ascendance africaine sont descendues dans les rues de Brasilia en Novembre 2015. Photo: Vinícius Carvalho/Marcha das Mulheres Negras
Les personnes d’ascendance africaine, qui représentent environ 30 % de la population d’Amérique latine et des Caraïbes, sont souvent victimes de discriminations multiples, de race mais aussi de genre, religion ou handicap. Au Brésil, les femmes noires représentent 62 % de la population d’employés de maison. Plus de 70 % d’entre elles ne disposent pas d’un contrat de travail officiel. En outre, 60 % des femmes qui meurent en couches sont noires. Et au cours des dix dernières années, le nombre de fémicides a augmenté de 54 % parmi ces communautés, selon les chiffres officiels. … Voir

Qu’est-ce que le sel a à voir avec le développement ?

23 nov. 2015 par Daniel M. Franks, Directeur de programme, Programme ACP-UE Minerais pour le développement, PNUD

Une mine de sel en République DominicaineDes travailleurs haïtiens transportent du sel à la mine Las Salinas, en République Dominicaine. Photo : Reuters/Ricardo Rojas
Savez-vous d’où vient le sel qui assaisonne notre nourriture? Ou la chaux qui badigeonne nos murs de béton, les pigments de nos peintures ou les briques qui soutiennent nos plafonds ? Les matériaux de construction, les pierres de taille, les minerais industriels et les pierres semi-précieuses forment le substrat invisible de notre société. Ces minerais qu’on dit « de faible valeur » ne sont peut-être pas aussi attractifs que le diamant, le cuivre ou l’or, mais leur valeur réside dans leur grand potentiel pour le développement, car ils améliorent le quotidien de millions d’individus, souvent d’humbles mineurs travaillant à petite échelle. … Voir