Les océans sont inextricablement liés au développement humain

05 oct. 2015 par Andrew Hudson, Responsable du Programme pour la gouvernance de l'eau et des océans du PNUD et Laura Hildebrandt, Spécialiste des politiques post-2015 et ODD

Océan en NamibieLes océans sont intimement liés à notre santé, économie et bien-être sur terre. Photo: PNUD Namibie
Les océans représentent 97 % de l’eau sur terre, 99 % des espaces de vie, et constituent la plus importante source de protéines pour quelque 2,6 milliards de personnes. Pourtant, en dépit des nombreux bénéfices que nous en tirons, 40% des océans sont « gravement affectés » par les activités humaines. Une coopération internationale est plus que jamais nécessaire pour les océans, et le nouveau programme de développement en tient compte. … Voir

L’Afrique au-delà de la croissance économique

30 sept. 2015 par Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau Afrique du PNUD

Le Burundi développe une filière de la pêche responsable et durable. Photo: Aaron Nsavyimana/PNUD au Burundi
L’Afrique subsaharienne est en train de croître plus rapidement que la plupart des autres régions du monde. Mais la croissance du PIB n’est que très peu révélatrice du bien-être des populations, ni garante de la pérennité d’un tel essor. Et pour cause, l’Afrique fait face à un certain nombre de problèmes structurels importants, ce qui signifie qu’il faut repenser le fondement de ses économies. La croissance juste et soutenue résulte le plus souvent d’une combinaison de mesures visant à améliorer le niveau de vie des pauvres, tout en les impliquant dans la vie sociale et économique d’un pays. … Voir

Accélérer la réalisation des OMD

29 sept. 2015 par Babatunde Omilola Chef d’équipe, planification du développement et croissance durable inclusive Bureau des politiques et de l’appui aux programmes (BPAP), PNUD, New York

une femme et un professionnel de la santéAu Népal, Radhika Mijay reçoit tous les mois des services de soin communautaires à domicile, qui fournissent des services de santé et de soutien en rapport avec le VIH. Photo : PNUD/GMB Akash
Au début des années 2000, peu de temps après l’adoption des objectifs du Millénaire pour le développement, les débats faisaient rage, à savoir si le monde devait cesser de se concentrer exclusivement sur la croissance économique pour s’intéresser au développement humain et à l’obtention de résultats plus larges. Aujourd’hui il est clair que les OMD ont un impact beaucoup plus grand lorsque des facteurs tels que les moyens d’existence, la sécurité alimentaire, la santé, l’éducation, l’égalité et l’accès aux infrastructures et services de base sont traités de concert. Dans cette série, experts du PNUD et praticiens partagent leurs expériences et points de vue sur leur travail avec les Objectifs de développement … Voir

Réduire la corruption pour augmenter les ressources du développement

23 sept. 2015 par Patrick Keuleers, Directeur, Gouvernance et consolidation de la paix, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

manifestation contre la corruption à BangkokDes activistes participent à une manifestation contre la corruption à Bangkok. Photo: PNUD enThaïlande
Si la communauté internationale souhaite que les pays en développement prennent davantage leurs responsabilités pour financer leur programme de développement durable, alors le soutien visant à renforcer leurs institutions d’intégrité nationale devra être accru, et non réduit. Cela signifie aussi que l’impunité des délits de corruption ne peut plus être tolérée, jamais, nulle part. Dans cette série, experts du PNUD et praticiens partagent leurs expériences et points de vue sur leur travail avec les Objectifs de développement … Voir

Les villes, grandes gagnantes en 2015

21 sept. 2015 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l'appui aux programmes, New York

Katmandou après le tremblement de terreDharahara, Kathmandu après le tremblement de terre en avril 2015. Photo: Laxmi Prasad Ngakhusi /PNUD Népal
Près de 54% de la population mondiale vit déjà dans des zones urbaines et cette proportion devrait frôler les 66% d’ici 2050. Mais cette croissance a son revers : une grande vulnérabilité. Villes et zones urbaines se trouvent tout particulièrement menacées tant par les risques liés aux catastrophes naturelles que par le changement climatique. Après avoir été témoin de la fragilité de beaucoup de nos villes, je me félicite de ce que l’Objectif de développement durable 11 porte sur la résilience urbaine. … Voir