Les ODD sont là ... et maintenant?

01 avr. 2016 par Helen Clark, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement

femme lavant du linge au Viet NamUn défi majeur sera de veiller à ce que les plus pauvres et vulnérables bénéficient des nouveaux types de financement du développement. Photo: PNUD au Viet Nam
Nous sommes confrontés au défi de réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD) dans un monde aux prises avec des formes multiples et diverses de crise. Que signifient les ODD pour des pays où les familles doivent fuir leurs foyers à cause des conflits, où est la hausse du niveau de la mer impacte les vies, les moyens de subsistance et les infrastructures; et où les économies sont dévastées par les épidémies ou le terrorisme? De toute évidence, ces revers ne se limitent pas aux pays où les crises trouvent leurs origines. Les conséquences sont souvent régionales ou mondiales, autant de défis à relever pour les pays du nord comme du sud. … Voir

Les 6 raisons pour lesquelles il faut se soucier du prochain « Sommet »

01 avr. 2016 par Izumi Nakamitsu, Directrice de l’Unité de réaction aux crises du PNUD

Femmes libanaises au marchéFemmes au marché de Marj, Bekaa Valley, Liban. Ce projet du PNUD aide les communautés d'accueil à faire face au flux de réfugiés syriens. Photo: Dalia Khamissy/PNUD
Le 23 mai, les dirigeants mondiaux se réuniront à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul. Je comprends que cette information ne vous incite pas particulièrement à lire la suite, mais permettez-moi de vous donner les raisons pour lesquelles ce Sommet mérite tout votre intérêt : 1. Parce que l’ampleur de la crise humanitaire n’est pas exagérée Depuis la Seconde Guerre mondiale, nous n’avons jamais fait face à des besoins humanitaires aussi grands. Plus de 60 millions de personnes, majoritairement femmes et enfants, ont fui leurs foyers. La durée moyenne de ces déplacements s’élève maintenant à 17 ans. … Voir

Qu'est-ce qui pousse les jeunes à l'extémisme ?

18 mars 2016 par Mohamed Yahya, coordinateur régional de programmes, PNUD Afrique

 L'extrémisme pose une menace majeure aux progrès réguliers de l’Afrique sur la voie de la prospérité, Au Kénya, un programme de consolidation de la paix et résolution de conflits se focalise sur les jeunes. Photo: PNUD au Kénya
En avril dernier, Mohamed, un menuisier établi dans une ville de pêcheurs du littoral kenyan, voit la photo de Suleiman, le deuxième de ses cinq fils, passer au bulletin télévisé du soir. Âgé de 24 ans, le jeune homme est identifié comme dangereux islamiste Chabab avec cinq autres, et leur tête est mise à prix. Quelques mois plus tard, on annonce que Suleiman a été abattu par la police avec trois autres suspects au cours d’une fusillade. Comment Suleiman a-t-il été poussé à rejoindre les rangs d’un groupe extrémiste violent, à prendre les armes contre son propre pays et à vouloir tuer des civils ? … Voir

Autonomiser les communautés pour édifier un avenir nouveau

03 mars 2016 par Hanne Kristoffersen, Spécialiste en gouvernance de crises au PNUD

Femme en RD CongoUne commerçante du marché de Rutshuru, au Nord Kivu, RD Congo. Photo: PNUD en RD Congo
Des crises complexes et récurrentes, la corruption, les inégalités sociales et l’absence de perspectives économiques affaiblissent le contrat social entre citoyens et gouvernement. Au PNUD, nous sommes convaincus qu’améliorer la qualité des services publics, renforcer les perspectives économiques et la participation publique, permettra de faire face aux tensions grandissantes, de prévenir une escalade des conflits et d’instaurer la paix, la stabilité et le développement. C’est pourquoi nous incitons les autorités locales à laisser la population diriger le processus de développement. Cela permet à la population de prendre directement conscience des avantages de son engagement civique, de contraindre les autorités à rendre des comptes et d’instaurer un climat de confiance et de stabilité pour l’avenir. … Voir

Après Paris, ouvrir la voie à une croissance sans empreinte écologique

18 déc. 2015 par Directeur du changement climatique et de la DRR, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes, PNUD

women in mountainsEn 2016, nous développerons notre portefeuille d’une valeur de 2,3 milliards de dollars dans 140 pays et intensifierons notre appui à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à leurs effets. Photo: PNUD en Turquie
Après avoir été témoin de la conclusion de l’accord mondial sur le climat à Paris, je pense que l’option ‘business as usual’ n’est plus possible. Même si l’Accord de Paris n’est pas parfait, c’est une décision historique qui a réuni 196 parties, en partant du bas. Mon équipe travaille depuis plus d’un an avec des dizaines de pays pour les aider à élaborer leurs cibles nationales relatives au changement climatique (Contributions prévues déterminées au niveau national). Ces cibles, telles qu’elles sont énoncées dans l’Accord de Paris, seront incluses dans un registre mondial et serviront à la fois de feuille de route et d’instruments de mesure lors de la mise en œuvre de l’accord. … Voir