La paix : une chance pour l’environnement en Colombie

23 juin 2016 par Arnaud Peral, Representante Residente a.i del PNUD en Colombia

Il est fondamental de réduire les inégalités entre les sexes et de donner aux femmes les moyens d’agir après un conflit. Photo: PNUD en Colombie
De nombreux exemples démontrent les effets directs d'un conflit sur les biens et les services qu’offrent la nature : mines antipersonnel (la Colombie est le deuxième pays comptant le plus grand nombre de victimes après l’Afghanistan) ; épisodes de violences dans des zones protégées ; déforestation entraînée par le développement de cultures illicites ; accroissement de l’exploitation minière illégale, déforestation et dégradation des terres, pour n’en citer que certains. Parlons des chances que peut offrir la paix. Premièrement, un environnement sain est fondamental pour la réconciliation et la stabilisation des pays en situation d’après conflit … Voir

L’Afrique, une longueur d’avance dans la mise en œuvre des Objectifs mondiaux

20 juin 2016 par Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique

Grâce à l’Agenda 2063, qui a déjà défini les priorités en matière de développement du continent pour les 50 prochaines années, les pays africains devraient parvenir à intégrer plus facilement les ODD dans leurs programmes nationaux de développement. photo PNUD
L’adoption du Programme de développement durable pour 2030, le 25 septembre 2015, marque le début d’une mission délicate : traduire en actes ces nouveaux engagements. Ces objectifs de développement durable (ODD), à la fois ambitieux et véritablement porteurs de transformation, orienteront le programme d’action mondial en matière de développement au cours des 15 prochaines années. À l’échelle locale, leur mise en œuvre ne va toutefois pas sans dilemmes, car elle nécessite des adaptations au contexte de chaque pays et chaque région. … Voir

Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines

08 juin 2016 par Andrew Hudson, Responsable du Programme pour la gouvernance de l'eau et des océans du PNUD

En célébrant la Journée mondiale des océans, penchons-nous l’objectif de développement durable concernant la vie aquatique et ses cibles afin de savoir quelles mesures prendre pour l’atteindre. La cible 14.1,réduire la pollution marine, exigera un changement de la gestion des fertilisants et des déchets solides dans de nombreux secteurs. Le secteur privé jouera un rôle déterminant dans cette évolution de la gestion des ressources – et non des déchets – vers une économie plus « circulaire ». … Voir

Un avenir meilleur pour les Turcs et les Syriens

23 mai 2016 par Kamal Malhotra, coordonnateur résident des Nations Unies et représentant résident du PNUD en Turquie

Réfugiés syriens allant en TurquieDes réfugiés Kurdes syriens passent en Turquie par la Syrie, près de la ville de Kobani. La guerre a commencé en 2011, et est devenue la plus grande cause de déplacements humains. Photo: I. Prickett/UNHCR
Avec les milliers de personnes qui quittent la Syrie pour des terres plus hospitalières, les médias du monde entier nous inondent régulièrement d’images de tentes blanches et de périlleuses traversées en bateau. Mais un pan de cette histoire reste dans l'ombre. En Turquie, seulement 10 % des quelque 2,75 millions de Syriens déplacés vivent dans des camps de réfugiés. Les autres habitent villes et villages comme beaucoup d’entre nous. Au cours des cinq dernières années, plus de 150 000 bébés sont nés en Turquie de parents syriens déplacés par le conflit. … Voir

Les migrants, une chance pour l’économie

09 mai 2016 par Magdy Martínez-Solimán, Administrateur assistant et Directeur du Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

Une migration bien gérée contribue à prévenir les crises. Photo: PNUD en ERY Macédonie
La mobilité humaine est inévitable et continue. Plus de 3% de la population mondiale vit hors de son pays d’origine, et ce chiffre ne cesse de croître. Les individus se déplacent pour accroître leurs chances de trouver un travail, étudier, rejoindre d’autres membres de la famille ou fuir persécutions, guerres, catastrophes naturelles ou simplement la misère. Il y a toujours eu des migrants. Du fait de la mondialisation, les mouvements de population sont plus rapides, mieux visibles et de plus grande ampleur. Si l’on ne peut empêcher la migration humaine — et pourquoi devrions-nous le faire ? — il est possible de rendre les mouvements de population plus sûrs en adoptant et en mettant en œuvre des régimes migratoires efficaces — un ensemble adéquat d’institutions, de lois et de politiques — qui procurent aussi des avantages multiples et durables pour le développement. … Voir