L’extrême vulnérabilité de l’Afrique à l’extrémisme violent

12 janv. 2017 par Mohamed Yahya, Coordinateur régional de programmes pour le PNUD

L’extrémisme prospère dans des conditions favorables, comme celles que créent le conflit en Somalie ou la fragilité politique dans le Nord-Est du Nigeria, des régions où la plupart des jeunes gens disent que l’accès à l’éducation, religieuse ou laïque est extrêmement limité. Photo: PNUD
C’est l’Afrique qui paie le plus lourd tribut de vies perdues, d’économies ruinées et de relations brisées par le terrorisme. C’est sur ce contient qu’Al-Qaida a lancé sa guerre contre les États-Unis en 1998, avec les attentats à la bombe des ambassades américaines de Nairobi, au Kenya, et de Dar es-Salaam, en Tanzanie ; c’est sur ce continent que Boko Haram a enlevé 276 lycéennes nigérianes en 2014 et que 147 étudiants ont été tués dans leur sommeil, à l’université de Garissa, au Kenya, en 2015. Si ces attentats ont soulevé l’émotion de par le monde, la plupart des gens ignorent qu’au cours des cinq dernières années la violence liée au terrorisme a tué en Afrique 33 000 personnes. Cet extrémisme violent et les groupes qui le revendiquent menacent de réduire à néant les progrès de l’Afrique dans son développement et de la ramener en arrière, non seulement à court terme mais pour plusieurs décennies. Si les pays d’Afrique sont particulièrement vulnérables aux idéologues violents, c’est parce que les institutions y sont trop souvent faibles et les territoires non gouvernés, où germent les groupes extrémistes, trop nombreux. Si l’on ajoute à cela une gestion défaillante de la diversité ethnique et religieuse dans une jeunesse majoritaire et de plus en plus nombreuse, au chômage et connectée, le continent offre les conditions idéales pour que le désordre s’y installe. … Voir

Bénévoles et esprit d’innovation en Irak

30 nov. 2016 par Jennifer Colville, Chef d’équipe, Innovation, PNUD, États arabes

Le programme #inno4dev propose des événements d’apprentissage pratiques à des centaines de jeunes entrepreneurs, offrent la possibilité de faire du réseautage et de faire équipe avec des pairs et des investisseurs potentiels. Photo: PNUD
L’esprit d’innovation se porte bien en Iraq comme en témoigne l’énergie, la créativité et le « cran » dont font preuve 175 jeunes entrepreneurs avec qui j'ai eu le privilège de passer 4 jours dans le cadre d’un atelier #inno4dev (l’’innovation en faveur du développement). Ces 175 jeunes ont été mis à l’épreuve, formés à des approches et des outils tels que la pensée conceptuelle, le démarrage « léger » et des schémas de modèles commerciaux, alors qu’ils lançaient des idées de projets allant des systèmes de surveillance des données sanitaires à des zones éducatives spécialement conçues pour les enfants. Parmi eux, deux équipes composées chacune d’une douzaine de membres seront sélectionnées pour participer au forum #inno4dev pendant le premier trimestre de 2017. Elles auront l’occasion alors de soumettre leurs idées à des investisseurs potentiels. Comment l’équipe du PNUD #inno4dev gère-t-elle ces activités et les centaines de jeunes qui viennent de tout le pays, parlent différentes langues, ont des compétences et des niveaux d’expérience différents et des centres d’intérêts tout aussi différents ? En faisant preuve d’esprit d’innovation, bien sûr. … Voir

Agenda 2030 : ne laisser personne de côté, en commençant par les seniors

30 sept. 2016 par Cailin Crockett, Specialiste en genre, Bureau de soutien aux politiques et programmes, PNUD

deux femmes agées en Asie PacifiqueLe nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait atteindre 1,4 milliard en 2030 et 2 milliards en 2050- avec la majorité vivant dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.
La Journée internationale des personnes âgées est dédiée à la lutte contre la discrimination fondée sur l’âge. En matière de développement, les Objectifs du millénaire pour le développement ne faisaient aucune mention des personnes âgées ou du vieillissement de la population. Ce n’est qu’avec l'adoption des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2030 que les personnes âgées ont été explicitement prises en compte. Pourquoi cette évolution? Les données démographiques justifient à elles seules que plus d’attention soit accordée au vieillissement. En effet, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait atteindre 1,4 milliard en 2030 et 2 milliards en 2050. … Voir

Formaliser le secteur du diamant artisanal en République centrafricaine

15 juil. 2016

Construction de maison en Centrafrique
La paix et le développement sont possibles en République centrafricaine (RCA). Les riches ressources naturelles du pays devraient servir de rampe de lancement à son développement. Cependant, l’État n’est pas encore parvenu à réglementer efficacement l'accès à ces ressources ni leur exploitation, avec pour conséquence une réduction notable de sa base de revenus et un déficit budgétaire tellement énorme que le Gouvernement peine à payer les fonctionnaires et se trouve dans l’incapacité d’assurer les services de base. … Voir

Les migrants, une chance pour l’économie

09 mai 2016 par Magdy Martínez-Solimán, Administrateur assistant et Directeur du Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

Une migration bien gérée contribue à prévenir les crises. Photo: PNUD en ERY Macédonie
La mobilité humaine est inévitable et continue. Plus de 3% de la population mondiale vit hors de son pays d’origine, et ce chiffre ne cesse de croître. Les individus se déplacent pour accroître leurs chances de trouver un travail, étudier, rejoindre d’autres membres de la famille ou fuir persécutions, guerres, catastrophes naturelles ou simplement la misère. Il y a toujours eu des migrants. Du fait de la mondialisation, les mouvements de population sont plus rapides, mieux visibles et de plus grande ampleur. Si l’on ne peut empêcher la migration humaine — et pourquoi devrions-nous le faire ? — il est possible de rendre les mouvements de population plus sûrs en adoptant et en mettant en œuvre des régimes migratoires efficaces — un ensemble adéquat d’institutions, de lois et de politiques — qui procurent aussi des avantages multiples et durables pour le développement. … Voir