Faites-en votre affaire : 7 étapes pour rendre votre entreprise plus compétitive avec les ODD

14 avr. 2016 par Roy Trivedy, Représentant Résidant du PNUD en Papouasie-Nouvelle-Guinée et Assel Tleof, Chargée de Communications

participants à une formation en Papouasie-Nouvelle-GuinéeParticipants à une formation professionnelle en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Photo: PNUD
2016 est une année de changement, et nous avons tous un rôle à jouer pour passer de la vision de l’Agenda 2030 à la réalité en agissant face aux problèmes économiques, sociaux et environnementaux auxquels nous faisons face. En tant que chef de file du monde des affaires, les entreprises ne sont-elles pas les mieux placées pour contribuer au développement et en accentuer l’impact positif au niveau social ? … Voir

Sur la voie de la transparence

12 avr. 2016 par Abdul Riza, Spécialiste Opérations & Transparence

Transparence au PNUDL'équipe chargée de la transparence des données au PNUD.
Le PNUD, qui célèbre actuellement son cinquantenaire, a également une autre raison de se féliciter. Pour la deuxième année de suite, nous avons été classés organisme d’aide le plus transparent par l’organisation Publish What You Fund [Publiez ce que vous financez], une reconnaissance de nos efforts de communication sur nos projets de développement. Dès notre adhésion à l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) en 2011, nous nous sommes employés à opérer le changement culturel nécessaire. Près de 170 bureaux de pays qui constituent la principale source de données du Programme, ont inévitablement dû veiller à l’intégration des normes de l’IITA dans leurs activités quotidiennes. … Voir

Les 6 raisons pour lesquelles il faut se soucier du prochain « Sommet »

01 avr. 2016 par Izumi Nakamitsu, Directrice de l’Unité de réaction aux crises du PNUD

Femmes libanaises au marchéFemmes au marché de Marj, Bekaa Valley, Liban. Ce projet du PNUD aide les communautés d'accueil à faire face au flux de réfugiés syriens. Photo: Dalia Khamissy/PNUD
Le 23 mai, les dirigeants mondiaux se réuniront à l’occasion du tout premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul. Je comprends que cette information ne vous incite pas particulièrement à lire la suite, mais permettez-moi de vous donner les raisons pour lesquelles ce Sommet mérite tout votre intérêt : 1. Parce que l’ampleur de la crise humanitaire n’est pas exagérée Depuis la Seconde Guerre mondiale, nous n’avons jamais fait face à des besoins humanitaires aussi grands. Plus de 60 millions de personnes, majoritairement femmes et enfants, ont fui leurs foyers. La durée moyenne de ces déplacements s’élève maintenant à 17 ans. … Voir

50 ans de partenariat avec le secteur privé en faveur du développement durable

07 mars 2016 par Marcus Neto, Directeur, Centre international pour le développement du secteur privé à Istanbul

Des formateurs préparent les aéroports à l’éventualité de catastrophesLe programme Get Airports Ready for Disasters (GARD), un projet commun du PNUD et de Deutsche Post DHL, aide les pays ciblés à renforcer les capacités aéroportuaires afin de mieux gérer d’éventuelles catastrophes.
Comme le montre notre histoire, nous considérons le secteur privé comme un partenaire indispensable à l’élimination de la pauvreté, des inégalités et à la gestion durable des ressources naturelles. Le monde a radicalement changé depuis notre création. Les plus grands bouleversements ont peut-être été la croissance économique rapide et l’amélioration du niveau de vie des personnes vivant dans les pays en développement. Cette croissance a permis à 700 millions de personnes de sortir de la pauvreté et a créé un marché de consommation entièrement nouveau et inexploité. Dans le même temps, la communauté mondiale est passée des Objectifs du Millénaire pour le développement aux Objectifs de développement durables … Voir

Le virus Zika doit susciter une prise de conscience de notre part

03 févr. 2016 par Mandeep Dhaliwal, Directrice du groupe VIH, santé et développement du PNUD

Une fillette reçoit un traitement anti-paludisme en BolivieUne fillette reçoit un traitement anti-paludisme en Bolivie. Photo: PNUD en Bolivie
Comme cela est vrai pour toute épidémie – nous l’avons appris au cours de nos années de lutte contre le VIH et nous avons pu le constater pour Ebola – la santé et le développement sont intimement liés. Les pauvres sont souvent les plus durement touchés. Si nous ne luttons pas sérieusement contre les changements climatiques et contre les effets négatifs de la dégradation de l’environnement sur les vecteurs pathogènes, si nous ne corrigeons pas les inégalités entre les hommes et les femmes et si nous n’améliorons pas la vie quotidienne des indigents, la santé publique sera de plus en plus menacée. … Voir