3 leçons à retenir du Prix Équateur 2017

29 juin 2017 par Martin Sommerschuh, Analyste de Programme pour l'Initiative Equateur, PNUD.

Children planting mangroveC’est grâce à ses mangroves intactes que le village de Bang La en Thaïlande a été épargné par le tsunami de l'océan Indien en 2004. Photo: Community Mangrove Forest Conservation of Baan Bang La
Le Prix Equateur reconnaît les initiatives communautaires qui favorisent les solutions durables pour faire face à la pauvreté et aux défis environnementaux et climatiques. Au cours des 15 dernières années, nous avons appris que l'action locale est essentielle au développement durable. Aujourd'hui, l'Initiative Équateur annonce les lauréats du Prix Equateur 2017. Les 15 nouveaux lauréats seront mis à l’honneur lors d'une cérémonie de remise du Prix à New York en septembre. Au cours des trois derniers mois, j'ai eu le privilège de mener le processus de sélection et souhaite partager ici quelques-unes des leçons que nous avons apprises en cours de route. … Voir

La nature à notre rescousse pour réduire les risques d’inondation

16 mai 2017 par Saskia Marijnissen, Conseillère technique régionale, Ecosystème et biodiversité, PNUD Afrique

En Sierra Leone, plus de 3 millions de personnes vivent dans des zones côtières de plus en plus vulnérables. Trouver des alternatives durables et innovantes pour travailler avec la nature, plutôt que contre elle, devient crucial. © Tommy Trenchard/ PNUE
De l’embouchure du Mississippi à celle du Nil, les communautés sont depuis des siècles attirées par les plaines d’inondation côtières. Et lorsque rivières et océans se rencontrent, la nature donne le meilleur d’elle-même. La sédimentation des rivières nourrit les terres fertiles et augmente ainsi de manière considérable les capacités de production agricole et piscicole. À l’heure actuelle, les rives des estuaires et les littoraux concentrent 60 % de notre population mondiale, et font ainsi partie des régions les plus peuplées au monde. Les zones côtières, aussi attrayantes soient-elles, présentent des risques importants pour ceux qui y vivent. Les inondations sont les catastrophes naturelles les plus fréquentes, et certains des plus grands cataclysmes se sont produits en zones côtières. Pensez aux ravages provoqués par l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans ou aux terribles inondations qui se produisent chaque année au Bangladesh. … Voir

Célébrons les gardiens de la nature

02 mai 2017 par Eva Gurria, conseillère politique, Initiative Équateur

undp-pe-environment-indigenous-woman-2017Les territoires des populations autochtones représentent 80 % de la biodiversité mondiale. Ces populations ont un rôle majeur dans la gestion efficace et durable de ces espaces, et dans la lutte contre le changement climatique. Paola Delgado/PNUD Peru
Les territoires des populations autochtones représentent 80 % de la biodiversité mondiale, et ces populations ont un rôle majeur dans la gestion efficace et durable de ces espaces et dans la lutte contre le changement climatique. Le droit fondamental des peuples autochtones à la préservation et à la protection de leur environnement est également l’une de nos meilleures chances de réaliser les objectifs de développement durable à l’horizon 2030 pour les populations, la planète et notre prospérité à tous. C’est ce à quoi s’emploie depuis 15 ans l’Initiative Équateur, un partenariat piloté par le PNUD, qui identifie et rend hommage à des communautés locales et indigènes qui œuvrent pour la protection, la restauration et la gestion de leurs terres et leurs eaux de manière durable, tout en défendant leurs droits. … Voir

Aux Maldives, les drones participent à la lutte contre le changement de climat

10 févr. 2017 par Sanny Jegillos, Conseiller en réduction des risques de catastrophe, Centre régional du PNUD à Bangkok

J’adore les drones. Moi-même, j’en pilote un dans mes moments de détente. Quand j’en ai fait l’acquisition, j’étais pourtant loin de me douter que je pourrais aussi l’utiliser dans un cadre professionnel. Tout a commencé il y a un an environ. En tant que conseiller en réduction des risques de catastrophe, je me suis intéressé à l’utilité des nouvelles technologies et de l’innovation pour nos activités. Dans la région Asie-Pacifique, la priorité accordée par le PNUD à l’innovation a ainsi permis à des initiatives vraiment intéressantes de voir le jour, des applications mobiles anti-corruption (en Papouasie-Nouvelle-Guinée) au relèvement et à la reconstruction post-séisme (au Népal), ou encore aux initiatives de recyclage des déchets électroniques (en Chine). Je me suis donc intéressé aux applications de ces nouvelles technologies à nos efforts de réduction des risques de catastrophe. Un questionnaire axé sur ces problématiques nous a permis de constater que rares étaient les professionnels du secteur capables d’identifier les technologies utilisées dans les interventions en cas de catastrophe. … Voir

Changement climatique et eau en Asie-Pacifique

03 nov. 2016 par Gordon Johnson, Chef d’équipe pour la résilience et la durabilité au Centre régional du PNUD à Bangkok

En raison du réchauffement climatique dans certaines parties de l’Himalaya, de nombreux glaciers fondent, et menacent de faire déborder les lacs glaciaires. Photo PNUD
Chaque matin à Bangkok, lorsque je saute dans le bateau rapide pour aller travailler, je pense à cette suggestion d’appeler notre planète « Eau » plutôt que « Terre ». Cela semble particulièrement judicieux en Asie-Pacifique. Si quelque 4,5 milliards de ses habitants vivent sur la terre ferme – soit environ 60 % de la population mondiale – la région englobe aussi la vaste étendue de l’Océan Pacifique et des dizaines de bassins fluviaux majeurs (tels que l’Indus, le Ganges, le Mékong et le Yangtzé). L’eau est également présente dans les montagnes sous forme de glaciers. Les pics vertigineux de l’Himalaya ont été dénommés le « château d’eau de l’Asie », alimentant les bassins de rivières qui abritent 1,3 milliard de personnes. Mais avec les changements climatiques, toute cette eau se trouve de plus en plus au mauvais endroit au mauvais moment. … Voir