A young woman smiles while typing on a mobile phone.
La même technologie qui nous permet de rester en contact avec famille et amis peut aussi être un outil de développement durable. Photo: iHub


Lorsque j'ai commencé à travailler et à vivre à l'étranger, rester en contact avec ma famille et mes amis au Kenya était important. Le téléphone mobile a contribué à faciliter nos communications et, plus récemment, l'argent mobile a amélioré ma capacité à rester connectée et à redonner à ma communauté. Cette expérience a contribué à la confiance que j'ai dans le rôle vital et le potentiel de la technologie mobile pour le secteur du développement durable.

Le nouveau Plan stratégique du PNUD appelle à une utilisation plus audacieuse de l’innovation pour répondre aux besoins émergents des États membres. Un moyen d'y parvenir est d'explorer les possibilités offertes par les nouvelles technologies, et les façons innovantes de les utiliser pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

Par exemple, les progrès effectués dans les technologies numériques et mobiles ont amélioré l'inclusion financière. L'argent mobile offre des moyens faciles et pratiques pour transférer de l'argent dans et entre les pays, directement au destinataire prévu, à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit, sans avoir besoin d'un compte bancaire ou même de pouvoir lire ou écrire. Pour de nombreux membres de la diaspora, un moyen de redonner facilement à la famille et aux amis qui sont restés dans le pays d’origine est inestimable.

La téléphonie mobile a déjà transformé les sociétés du monde entier, incluant les zones géographiques, les niveaux de revenus et les cultures - participant à autonomiser les femmes, créer des emplois, stimuler l'indépendance financière, améliorer l'éducation, stimuler la production agricole et promouvoir la santé. Les téléphones portables ont permis aux communautés de suivre les élections de plus près, de demander des comptes aux gouvernements et de sauver des vies lors de catastrophes naturelles, ce qui contribue à la réalisation des ODD.

Pour exploiter ce potentiel, Le PNUD s'associe à la Fondation GSMA (anglais), avec le soutien du gouvernement britannique et de l'Agence suédoise de développement international (SIDA), pour promouvoir des solutions commerciales pour les ODD, en travaillant avec l'industrie du mobile.

Le PNUD travaille avec le gouvernement du Ghana, la GSMA et d'autres partenaires pour appuyer la transformation numérique. Photo: PNUD Ghana

Ce partenariat rassemble gouvernements et industrie mobile pour identifier des solutions aux priorités nationales de développement et tirer parti des ressources et de l'innovation pour le développement durable.

Des dialogues nationaux ont déjà été initiés au Ghana et au Bangladesh.

Au Ghana, les dirigeants de l'industrie, le gouvernement, le PNUD et l'agence britannique de développement s'engagent à :

  1. Coordonner et soutenir les efforts du gouvernement, des opérateurs mobiles et de la GSMA, pour faciliter un environnement social, commercial et politique favorable à la transformation numérique au Ghana.
  2. Continuer d'explorer le potentiel de l'utilisation de la technologie mobile et de son impact social dans des secteurs tels que les services financiers inclusifs, l'agriculture, l'égalité des sexes, l'énergie, l'eau et l'identité numérique, en fonction des priorités stratégiques du  moment.

Par ailleurs, un programme de transformation numérique avec la FENU sur l'accès au financement des  jeunes et des femmes est en cours d'élaboration.

Au Bangladesh, le dialogue sur la transformation numérique a eu lieu en janvier 2018 et un suivi est en cours pour définir un plan d'action qui identifie des solutions mobiles commercialement viables et abordables, utilisant des technologies innovantes telles que des drones pour la surveillance des champs, et des capteurs pour la gestion de l'eau et des sols, qui per mettraient d’assurer la sécurité alimentaire, la nutrition et de promouvoir une agriculture durable.

Cette année, la GSMA s'est engagée à continuer de soutenir ces actions au Ghana et au Bangladesh, et à étendre ses champs d’activités à de nouveaux marchés en Ouganda et dans un pays d'Asie. Cette initiative renforce la collaboration entre le gouvernement, l'industrie de la téléphonie mobile, le PNUD et d'autres partenaires de développement pour co-concevoir des solutions mobiles ayant un impact positif sur les ODD.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe