Blog


La situation alimentaire en Ethiopie aussi est extrêmement préoccupante

par

Eleveur de bétail en Ethiopie L'Ethiopie est l'un des pays d’Afrique où on dénombre le plus de bétail, et la perte du cheptel affecte durement les familles qui en dépendent comme source de nourriture ou de revenu. Photo: PNUD Ethiopie

Beaucoup de personnes ont des difficultés à imaginer que des individus meurent encore de faim avec tous les moyens à notre disposition. J’ai rejoint le PNUD à Addis-Abeba en provenance de Genève, où les habitants ne se soucient généralement pas de savoir s’ils mangeront ce soir. Lorsque vous vivez en Ethiopie, les enjeux liés à la sécurité alimentaire vous font face et il est impossible d’ignorer la situation de crise que le pays affronte actuellement.

Mais il faut faire attention au terme famine, qui a sa propre définition. Le Soudan du Sud est actuellement dans une situation de famine. La Somalie et le Nigeria font partie des pays en Afrique où le risque de famine est imminent. Au-delà du continent, le Yémen est aussi très affecté. On compte ensuite des pays sévèrement touchés par des problèmes de sécurité alimentaire, comme le Niger, le Tchad, le Cameroun, l’Érythrée et l’Éthiopie. 

Personne ne peut nier l’effet du climat parmi les causes de la crise alimentaire actuelle. La forte sécheresse qui sévit actuellement dans cette partie du globe fait des ravages. Mais d’autres facteurs doivent être pris en compte. Le Secrétaire général de l’ONU disait récemment que la combinaison entre conflit, sécheresse et maladie rend la situation cauchemardesque. Le conflit au Soudan du Sud a fait des milliers de morts et plus de 3 millions de réfugiés. L’économie s’est effondrée, ainsi que la production agricole et le prix des produits alimentaires est en forte hausse. En Somalie aussi, l’économie est en grande difficulté, et les militants d’Al-Shabab entravent considérablement le travail humanitaire en bloquant les livraisons d’aide ou en menaçant le personnel humanitaire.

En Éthiopie, alors que le pays essaie encore de se relever de la sécheresse de 2015-2016, les faibles pluies de l’an dernier ont conduit à une nouvelle situation de crise.  C’est un des pays d’Afrique où on dénombre le plus de bétail, et la perte de leur cheptel affecte durement les familles qui en dépendent comme source de nourriture ou de revenu.  L’Éthiopie a déjà dû faire face à cinq sécheresses très sérieuses ayant affecté des millions de personnes depuis 2003. Selon le Programme alimentaire mondial, près de 5,6 millions de personnes ont actuellement besoin d’une aide alimentaire d’urgence.

L’arrivée de réfugiés en provenance des pays voisins ajoute une pression supplémentaire sur le pays. Peu de gens savent que l’Éthiopie est le pays d’Afrique accueillant le plus grand nombre de réfugiés - 730 000 personnes sont enregistrées, essentiellement de Somalie, du Soudan, du Soudan du Sud, d’Érythrée et du Kenya. Les causes poussant les populations voisines vers l’Éthiopie sont multiples. La crise alimentaire en fait partie. L’Ethiopie joue par ailleurs un rôle important dans la stabilité régionale et les récentes vagues de contestation ayant récemment secoué le pays et conduit le gouvernement à instaurer, puis à prolonger l’état d’urgence, ont reçu une grande attention de la part de tous. Malgré tout, le gouvernement semble maintenir sa politique de porte ouverte.

Personne ne devrait mourir de faim en 2017. Ce type de crise doit pouvoir être anticipé suffisamment tôt pour être évité, en travaillant efficacement sur les causes du problème avec l’ensemble des acteurs concernés. Les organisations humanitaires, qu’elles soient du système des Nations Unies ou non gouvernementales, font des efforts considérables, notamment au travers des distributions de nourriture, mais pas seulement. On voit plein de solutions intéressantes, qui sont innovantes et qui ont pour ambition d’avoir un impact positif sur le long terme.

Blog Afrique Éthiopie Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Adaptation Changement climatique Goal 2 Zero hunger David Das Neve

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe