Blog


Réduire la pollution marine

par

Entre 8 et 20 millions de tonnes de plastique se répandent chaque année dans nos océans et entraînent la création de ‘zones poubelles’, dont les conséquences sont visibles sur presque toutes les côtes et plages du monde.

L’Objectif de développement durable (ODD) 14 offre un cadre pour gérer durablement les écosystèmes marins et côtiers et les protéger de la pollution résultant des activités terrestres. Actuellement, celle-ci représente environ 80 % de la pollution des océans.

A cela s’ajoute l’ODD 6, qui prévoit l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous. Pour atteindre cet objectif d’ici à 2030, il faut étendre l’accès aux services d’assainissement des eaux usées à 2,32 milliards de personnes, soit 154 millions de personnes en moyenne chaque année.

Nutriments – bons pour les océans mais en quantité limitée

Les nutriments sont utilisés par le plancton, organisme à la base de la chaîne alimentaire marine, et sont donc indispensables à la santé des écosystèmes marins. Mais, en trop grande quantité, ils peuvent entrainer une diminution de l’oxygène et provoquer des dommages considérables dans les océans.

L’accroissement de la population mondiale, des eaux usées et le recours accru aux engrais azotés depuis les années 50 ont multiplié par trois le volume des nutriments dans les océans par rapport à l’ère préindustrielle. On compte aujourd’hui plus de 500 zones hypoxiques – en manque d’oxygène - dans les océans.

Les dommages socio-économiques entraînés par l'hypoxie des zones côtières s’élèveraient à un montant de 200 à 800 milliards de dollars EU par an et sont donc un frein à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté.

Plastique – le nouveau défi posé aux océans

Aujourd’hui, la production mondiale de plastique s’élève à plus de 300 millions de tonnes par an et le taux mondial de recyclage est d’environ 25%. Malheureusement, entre 8 et 20 millions de tonnes se répandent chaque année dans nos océans et entraînent la création de ‘zones poubelles’, dont les conséquences sont visibles sur presque toutes les côtes et plages du monde. Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PDF), le plastique dans les océans a déjà endommagé les écosystèmes pour un montant de 13 milliards de dollars par an, et ce chiffre est probablement sous-estimé. 

Voie à suivre

Face à ces pollutions par les nutriments et le plastique, quelles réponses apporter ? Tout d’abord, l’approche linéaire actuelle de production - utilisation puis élimination - doit être remplacée par des incitations à la réduction, la récupération, la réutilisation et le recyclage des nutriments et du plastique. Ainsi, il faut transformer des secteurs clés comme l’agriculture, l’assainissement des eaux usées, la production d’engrais, la fabrication de plastique, et la gestion municipale des déchets. Les possibilités d’innovation et de partenariats entre le secteur public et le secteur privé sont donc nombreuses, notamment en terme de création d’emplois.

Dans cette série de blogs menant à la conférence sur les océans prévue en juin, des experts du PNUD explorent les questions liées aux océans, aux ressources marines et à la mise en œuvre de l'Objectif de développement durable 14 : « Vie aquatique ».

Andrew Hudson Série de blogs sur les océans Blog Agenda 2030 Programme de développement pour l’après-2015 Développement durable Océans Environnement Ecosystèmes et biodiversité

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe