Blog


En Afrique, il faut des institutions qui orientent l’investissement où il est le plus nécessaire

par

Lusaka, Zambie.

L’investissement international a aidé la Zambie, comme beaucoup d’autres pays d’Afrique subsaharienne, à s’intégrer mieux dans l’économie mondiale ces dernières années. Les flux d’investissement provenant de l’étranger ont doublé depuis 2008, et la Zambie a même commencé à générer de modestes investissements directs à l’étranger.

Au cours des vingt dernières années, le pays a entrepris des réformes structurelles majeures pour devenir un lieu plus propice aux investissements, mais les autorités zambiennes ont constaté que cela n’était pas suffisant. L’investissement direct étranger continue de s’orienter principalement vers le secteur minier, même s’il a tendance à augmenter aussi dans les secteurs manufacturier et tertiaire. En outre, si l’investissement dans le secteur minier a amené avec lui de nouvelles technologies, il n’a guère contribué à créer des emplois.

C’est pourquoi le gouvernement zambien a créé l’Industrial Development Corporation (IDC) en janvier 2014. L’IDC a pour mission de catalyser le renforcement et l’élargissement de la capacité d’industrialisation du pays, en soutenant la création d’emplois et de richesses nationales dans tous les secteurs économiques clés. L’IDC évalue, examine et réduit le risque d’investissement en étant co-investisseur aux côtés d’investisseurs du secteur privé, facilitant ainsi le financement à long terme de projets. Les premiers investissements de l’IDC dans des secteurs d’avenir de la Zambie contribuent à accroître l’investissement direct étranger et à accélérer l’introduction de nouvelles technologies et filières. Par exemple :

  • En collaboration avec la Société financière internationale, membre du Groupe de la Banque mondiale, l’IDC pilote la première phase de développement d’un projet de construction de centrales photovoltaïques. Le coût estimatif de ce projet se situe aux alentours de 1.2 milliard USD d’investissement direct étranger. L’IDC s’occupera ainsi de la phase initiale – comme l’obtention des permis et la conclusion d’accords d’achat d’électricité – qui d’ordinaire retarde et décourage l’investissement privé. Une fois les projets solaires devenus finançables, ils seront proposés à des développeurs internationaux pour financement, construction et exploitation.
  • De même, dans le secteur du tourisme, l’IDC, en collaboration avec le ministère du Tourisme et des Arts, a mis en place une entité juridique à vocation spéciale au sein de laquelle tous les biens nationaux liés au tourisme sont regroupés. Ces actifs permettront de lever des capitaux privés et l’IDC jouera le rôle de co-investisseur aux côtés d’opérateurs zambiens et internationaux du secteur du tourisme souhaitant investir en Zambie.

La Zambie est pleinement consciente des difficultés que connaissent l’économie mondiale en général et les pays en développement en particulier. Ces problèmes nous affecteront très probablement.

De mon point de vue, nous ne devons pas laisser des facteurs et tendances conjoncturelles nous empêcher de poursuivre notre programme de réformes structurelles visant à améliorer le climat des affaires – non seulement dans notre pays, mais aussi dans toute l’Afrique. La perspective de long terme qu’adopte l’IDC dans ses investissements aide les projets et les investisseurs à résister face à une conjoncture défavorable.

Afrique Zambie Partenariats Financement du développement Blog Croissance inclusive Urbanisation Guest Post UNDP-OECD series on SDGs

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe