Blog


Sauver la planète commence par notre assiette

par

jeunes enfants au MyanmarManger est un acte essentiel à la vie, mais nous pouvons essayer de le faire de la manière la plus responsable possible. Photo: PNUD au Myanmar

Jeunes ou moins jeunes, nous sommes nombreux à nous demander si – à notre échelle – nous pouvons participer à la lutte contre le changement climatique. Éteindre la lumière en sortant d'une pièce, recycler nos déchets, supprimer l’usage des sacs plastiques, privilégier les douches aux bains … nous sommes déjà nombreux à avoir intégré ces petits gestes dans notre quotidien.

Mais qu’en est-il de nos habitudes alimentaires ? Dans ce domaine également, nos choix ont un impact sur l’environnement.

Il suffit d’en faire l’expérience pour s’en rendre compte :

Étudiante à Montréal, je faisais mes courses comme d'habitude dans un magasin de mon quartier. Machinalement, je prends de l'ail, le même que je prends à chaque fois. Sauf que cette fois, en lisant l’étiquette, je me rends compte que je viens de choisir un  aliment provenant de Chine.  

Cette petite gousse d'ail avait voyagé 10 460 km avant de se retrouver dans mon panier, soit une consommation de 125 520 litres de carburant en imaginant que ce transport ait été effectué par avion. J’ai donc reposé ce petit morceau d'ail qui avait, à mon avis,  bien trop voyagé par rapport au même produit provenant du Québec.

Pour rappel, le secteur de l’alimentation représente 30 % de la consommation énergétique mondiale,  22 % des émissions de gaz à effet de serre et 70 % de la consommation humaine d’eau douce.

Bien évidemment, manger est un acte essentiel à la vie. C’est  même l’un de nos besoins primaires. Mais si on ne peut s’en passer, pourquoi ne pas essayer de le faire de manière le plus responsable possible ?

Chacun d'entre nous peut agir pour la  planète, à condition de disposer des informations nécessaires à un choix éclairé.

Alors, avant d’acheter un produit alimentaire, posez-vous les 3 questions suivantes:

  • Est-ce un produit de saison ?  Si non, il a sans doute été cultivé sous serre, et sa production a certainement nécessité une plus grande quantité d’énergie.
  • D'où vient-il ? S’il a dû traverser des pays, voire même des continents, avant d’arriver sur nos étalages, considérez l’importance des émissions de gaz à effet de serre liée au transport et à la commercialisation des produits d’importation.
  • De quel type d'agriculture provient-il ?  Privilégions des aliments proposés par les petits producteurs plutôt que la production industrielle. Ce faisant, nous nous positionnons contre l’uniformisation de l’alimentation et préservons la diversité agricole.

Ces questions importantes devraient guider nos choix de consommateurs. Nous nous devons de mieux prendre en considération les conséquences de nos actions.

On connaît la célèbre phrase « penser global, agir local », prononcée en 1972 par René Dubos, biologiste franco-américain, lors de la première conférence des Nations-Unies sur l’environnement à Stockholm.

À nous maintenant de penser global… et manger local !

Alors bien sûr, pour nombre d’entre nous, cela peut être difficile de se passer de tomates, de haricots ou de mangues en hiver. Mais c'est certainement le prix à payer pour adopter un comportement de consommateur réfléchi.

En cette journée mondiale de la jeunesse, nous avons tous un rôle à jouer dans la sauvegarde de notre planète, et ça commence par notre assiette.

Blog Jeunesse Gouvernance et consolidation de la paix Agenda 2030 Guest Post Développement durable Sécurité alimentaire Roca brothers

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe