Blog


Le développement en 2 minutes ? Offrir plus de choix

par

Un pont construit avec l'appui du PNUD permet à Bahara d'aller à l'école. Quand elle et ses camarades seront adultes, l'Afghanistan devrait être bien sur la voie de la réalisation des objectifs de développement durable. Photo: Omer / PNUD en Afghanistan

Chaque semaine, une personne au moins me demande, « mais que fait le PNUD exactement ? » Ces personnes veulent savoir en quoi consiste le « développement » que nous tentons de mettre en place et quel est ce « programme » qui tente d’y parvenir.

La réponse la plus simple consiste à dire que le développement vise à offrir plus de choix aux personnes, à les aider à réaliser leur potentiel, et à surmonter les obstacles qui les empêchent d’accomplir leurs rêves.

Ces obstacles prennent différentes formes. Pour 36% des Afghans, c'est la pauvreté qui empêche l’accomplissement de soi. Pour environ 50% d’Afghans, c’est le fait d’être en butte, en tant que femme, à une discrimination généralisée et à un harcèlement systématique. Pour tous les Afghans, à un moment ou à un autre, c’est l’appartenance au mauvais groupe ethnique qui peut faire de vous un étranger dans votre propre pays.  

Pour d’autres, c’est la sécurité. C’est un accès limité aux services et à la protection fournis par un État de droit. C’est le fait que la clinique la plus proche se trouve à des kilomètres, c’est l’absence d’enseignants dans l’école locale et la pénurie d’emplois permettant de financer l’éducation ou les soins médicaux même lorsque ces services sont disponibles. C’est la menace de récoltes inondées, de maisons détruites par des glissements de terrain, et d’un nombre croissant de catastrophes naturelles provoquées par les changements climatiques.

S’il est aisé d’énumérer ces obstacles, il est plus difficile de trouver des solutions, et c’est là qu’intervient notre « programme ».

Bien que complexes, les problèmes auxquels fait face l’Afghanistan ne sont pas insolubles. Nous avons accompli des progrès conséquents avec l’aide de nos partenaires au sein du gouvernement et de la société civile.

Il y a désormais une force de police en Afghanistan alors qu’il n’y en avait pas avant. Les filles sont inscrites dans des écoles qu’elles n’avaient pas le droit de fréquenter il y a quelques années. Les électeurs peuvent élire leurs représentants gouvernementaux, la durée de vie a augmenté, le PIB aussi. Il y a davantage de structures sanitaires, et les femmes commencent à revendiquer leur juste place dans le monde de la politique, des médias, les entreprises et les universités.

Nous devons maintenant capitaliser sur les progrès enregistrés afin que nos réalisations se renforcent mutuellement et apportent des changements durables et réels.

C’est pourquoi nous avons lancé un nouveau projet axé sur les Objectifs de Développement durables (ODD). En plus des activités que nous menons pour contribuer à la réalisation d’un objectif spécifique - telles que payer la police (Objectif 16 : paix, justice et institutions efficaces) ou conserver la biodiversité (Objectif 15 : la vie sur terre) - nous aidons aussi le gouvernement à prioriser et coordonner l'action en faveur des ODD, à suivre les progrès accomplis et à plaider pour un changement de politique.

Nous espérons qu’en l’espace d’une génération, l'Afghanistan sera bien sur la voie de la réalisation des objectifs mondiaux, et que ceux-ci apporteront la liberté de choix qui permet aux personnes de s’épanouir et de prospérer.

Afghanistan Programme de développement pour l’après-2015 Développement durable Gouvernance et consolidation de la paix Blog Douglas Keh

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe