Blog


Une époque cruciale pour les femmes et les filles en Gambie

par

Célébration pour la journée de tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines. Photo UNICEFCélébration pour la journée de tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines. Photo UNICEF

En novembre 2015, les mutilations génitales féminines (MGF) sont devenues une pratique illégale et passible de poursuites en Gambie. Ce jalon historique garantit que les droits humains fondamentaux des femmes et des filles seront protégés et respectés.

La Gambie prend ainsi sa place parmi les 26 autres nations africaines qui ont légiféré pour bannir les MGF. Cela a demandé des années de travail pour sensibiliser les individus et les communautés, ainsi que d’intenses activités de plaidoyer auprès des décideurs et acteurs politiques. À présent, on débat ouvertement du sujet dans les foyers et communautés gambiennes.

Le programme conjoint FNUAP/UNICEF sur les mutilations génitales féminines et l’excision a joué un rôle essentiel pour arriver à cette transition. Chefs religieux ou traditionnels, hommes, femmes, enfants, décideurs politiques, policiers et circonciseurs ont été informés des effets des MGF sur la santé et les droits humains. Une fois convaincus, chefs religieux et traditionnels ont usé de leur influence pour défendre ce nouvel esprit avec force tant au niveau politique que communautaire.

Les MGF et l’excision ont été intégrées dans les programmes des écoles pour professionnels de la santé.  Un millier de ceux-ci exercent  systématiquement leurs connaissance du sujet lors de séances d’éducation sanitaire dans les services prénatals et durant les activités de communication.

L’implication de la jeunesse dans les activités de plaidoyer s’est avérée indispensable pour amplifier les messages clés au travers des médias sociaux.

Les médias officiels ou informels se sont révélé de précieux outils complémentaires. De fréquents débats à la radio, ainsi que des chansons ou des pièces de théâtre jouées notamment lors des mariages ou des rites de naissance, ont aussi donné de bons résultats.

Ces interventions ont poussé les communautés à arriver à un consensus et à proclamer publiquement qu’elles renonçaient aux MGF. Depuis 2009, 1015 communautés ont déclaré publiquement qu’elles rejetaient les MGF et 158 circonciseurs ont abandonné cette pratique, ce qui a permis de la faire passer de 92,2 à 75 pour cent dans tout le pays.

Après l’interdiction officielle de cette pratique, le PNUD, le HCDH, le FNUAP et l’UNICEF ont appuyé la rédaction d’une loi anti MGF/excision qui a été utilisée pour l’amendement de la loi sur les femmes en 2015.

En Gambie et partout où les MGF constituent un rite de passage vers l’âge adulte, nous prônons une initiation sans excision. Ainsi, l’on garde les aspects positifs de la culture tout en renonçant à ses effets néfastes pour les futures générations de femmes et de filles de Gambie.

Gambie Afrique Gouvernance et consolidation de la paix Égalité des sexes

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe