Blog


A vos marques, prêt, innovez !

par

Photo: Aude Rossignol 2014/PNUD au Burundi

En Afrique comme dans le monde entier, les choses bougent. Nous vivons dans un environnement de plus en plus complexe, que ce soit sur le plan social, économique ou politique. Avec les nouveaux Objectifs de Développement Durable (ODD), nous devons adapter, ajuster et imaginer de nouvelles méthodes de travail pour aider à réaliser l’Agenda 2030 du développement avec efficacité et diligence.

Il n’est pas rare d’entendre, à tort ou à raison, des partenaires et même le personnel se plaindre de la lourdeur des procédures au PNUD. Des processus de mise en place ou des tâches administratives couteuses en temps prennent parfois le pas sur la qualité de nos interventions.  L’innovation peut aider à corriger ces dysfonctionnements et nous permettre d’être plus performants.

Que signifie donc innover ? Il existe une kyrielle de définitions, mais le plus important à retenir, c’est que l’innovation permet d’exprimer la force créatrice qu’il y a en chacun de nous. Elle permet d’apporter une réponse originale et performante à certains besoins de société. Cette réponse peut être technologique, organisationnelle, ou même un facteur de changement social ou de comportements.

En Afrique, l’innovation a permis de résoudre des problèmes d’accès à l’eau potable et à l’énergie, notamment au Burkina Faso, oùdes femmes rurales ont suivi une formation d’ingénieure photovoltaïque en Inde, et ont apporté l’éclairage à plus de 14 000 bénéficiaires. Au Botswana, oùl’accès à la justice est souvent hors de portée des collectivités rurales , un projet pilote a rassemblé assez de données pour inciter le gouvernement à fournir une aide juridique itinérante dans les régions accablées par la pauvreté et la violence sexuelle.

Alors, comment innover ? Comment faire jaillir cette force créatrice pour apporter des solutions aux problèmes de notre société ou de notre temps ?

Apparemment, il n’y a pas de recette magique. Il faut simplement retenir que l’innovation  présente un caractère structuré. Des outils pratiques comme le « Development impact & you » (DIY), peuvent aider à stimuler et soutenir l’innovation sociale.  Conçu avec l’appui de plusieurs partenaires, dont le PNUD, le DIY aide les professionnels du développement à inventer, adopter ou adapter des idées, pour de meilleurs résultats. Il propose sept étapes de l’innovation à savoir :

  1. Identifier les opportunités et défis qui résultent d’un changement ;
  2. générer des idées ;
  3. développer et tester les idées nouvelles;
  4. faire la « preuve du concept », c’est-à-dire démontrer qu’une idée fonctionne avant de l’appliquer ;
  5. offre et mise en œuvre,;
  6. croissance et changement d’échelle, et
  7. changer les systèmes.

Ensuite vient le travail collaboratif, c’est-à-dire associer diverses compétences à la conception du projet, en ne se limitant pas aux acteurs traditionnels, mais en élargissant la réflexion aux organisations de la société civile et surtout à la jeunesse.

Aujourd’hui, dans tous les pays d’Afrique, des « innovation hub » avec lesquels le PNUD est invité à collaborer s’adressent aux jeunes qui veulent changer le monde en essayant de nouvelles approches. 

L’innovation nécessite un environnement propice à l’éclosion des idées. Elle n’est pas linéaire, et demande de la flexibilité. Par exemple, la solution recherchée à un problème social peut être trouvée au niveau de l’artisan installé au coin de la rue.

C’est en cela que la politique sur les défis d’innovation mise en place par le PNUD est salutaire. Cette politique permet de trouver de nouvelles solutions aux défis du développement à travers un processus concurrentiel ouvert. Elle permet également de  faire la lumière sur un problème ou une opportunité et demande aux communautés de fournir des idées créatives qui peuvent aider à bâtir un avenir meilleur.

Innovation Efficacité de l'aide Blog Afrique Agenda 2030 Burkina Faso Botswana Marc Lepage

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe