Blog


Décarboniser le développement des pays arabes

par

Cette usine de ciment aux Émirats arabes unis utilise un système de récupération de la chaleur pour générer 82 MWh d'électricité à émission nulle par an. Photo: PNUD

L'Accord de Paris sur le changement climatique a pour objectif de contenir la hausse de la température mondiale en deçà de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.  Cela permettrait d'éviter les pires effets du changement climatique, alors que l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre  (GES) compromet la réalisation des Objectifs de développement durable, menaçant d'exacerber les catastrophes, la pauvreté et les inégalités dans le monde.

Pour maintenir le réchauffement planétaire dans les limites de 2°C, nous devons réduire de moitié les émissions mondiales de GES d'ici à 2050 et atteindre zéro émission à l’horizon 2100. Cela suppose un changement majeur, par lequel les nouveaux modèles économiques sans carbone deviennent une composante clé de l’action de développement.  La consommation d'énergie représentant les 2/3 de ces émissions, cela passe par la réduction de l'intensité énergétique de la croissance, notamment dans les pays à forte empreinte carbone.

Le Maroc, hôte de la COP22, apparaît comme un chef de file en matière d'action climatique.  Le pays a lancé cette année la première phase de sa centrale solaire Noor, qui, une fois pleinement opérationnelle, sera le plus grand complexe d’énergie solaire du monde.

Bien que les capacités de transformation de cette richesse naturelle en dividendes pour le développement aient été jusqu’ici été limitées, la situation change dans d'autres parties du monde arabe, une région où le rayonnement solaire est le plus élevé au monde.

L'Indice arabe de l’Énergie future (AFEX) 2016,  lancé lors de la COP22, est dédié au suivi et à l'analyse de la compétitivité en matière d’énergie durable dans la région.  Il suit les progrès accomplis par les pays arabes à travers 20 indicateurs, les classant selon leurs objectifs en matière d’énergie durable et à faible teneur en carbone, et formulant des recommandations pour des actions susceptibles d'accroître les acquis.

Des avancées significatives sont notées au niveau de la région, y compris dans les pays à revenu élevé du Golfe arabe.

Mesurant les risques sociaux, économiques et environnementaux liés à une dépendance excessive vis-à-vis du pétrole, ces derniers commencent à saisir les opportunités qu’offre l'énergie durable en tant que nouveau secteur d'innovation technologique.   L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU), par exemple, ont ratifié l'Accord de Paris avant la COP22 et ont fait de l'économie sobre en carbone un élément central de leur Plan national climat ou Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN).

Par exemple, nous appuyons la mise en place de nouveaux centres d'excellence sur les énergies durables au Bahreïn, au Koweït, en Arabie Saoudite et aux EAU.  Ces centres contribuent à promouvoir des politiques locales visant à accroître les investissements dans les renouvelables et l'efficacité énergétique, et à réduire l'empreinte carbone du développement.

Le Programme national d'efficacité énergétique en Arabie saoudite est l'un des plus importants projets d’énergie durable du PNUD dans le monde, financé à hauteur de 35 millions de dollars. Il permettra de mettre sur pied le centre national d’excellence et de développer ses capacités à concevoir de nouvelles lois et règlementations, à élaborer des plans d'action destinés à réduire l'intensité énergétique de la croissance dans des secteurs économiques clés, à établir des partenariats public-privé novateurs, mais également à sensibiliser les dirigeants et le grand public sur les avantages que procurent les solutions sobres en carbone au plan du développement.  

Dans les Émirats Arabes Unis voisins, une nouvelle Organisation mondiale de l'économie verte (WGEO) est créée à Dubaï par des partenaires locaux.  Le PNUD aidera la nouvelle organisation à devenir dans les prochaines années un cadre de coopération Sud-Sud en faveur d’un développement vert et sobre en carbone.

Au cours des dernières décennies, les pays arabes ont utilisé leur richesse pétrolière pour réaliser des progrès rapides en termes de développement humain, grâce  au renforcement des infrastructures, ainsi que de l'accès à la santé et à l'éducation.  Cependant, alors que les dirigeants regardent vers 2030 et envisagent un avenir sans pétrole, les solutions énergétiques durables deviennent rapidement des priorités stratégiques. L'Accord de Paris sur le climat peut jouer un rôle de catalyseur, pour faire évoluer la réflexion sur le développement et promouvoir les actions locales en faveur d’un modèle économique sans carbone.

Kishan Khoday Blog Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Changement climatique Énergie Développement durable Environnement Pays arabes blog series

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe