Blog


L'environnement n'est pas le seul objet des plans climatiques

par

femmes recoltant de l'argan au MarocL'essor du marché de l'huile d'argan et la demande croissante de ce produit ont permis d'améliorer les revenus des ménages au profit des communautés locales. Photo: PNUD au Maroc

Un changement climatique dangereux appelle une action climatique courageuse. Atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris n'est rien d'autre qu'un impératif pour notre sécurité et notre prospérité. Non seulement pour faire face au réchauffement de la planète, mais aussi pour toute une panoplie de bénéfices concernant les ressources alimentaires, l'emploi, la santé et la croissance durable.

Pour comprendre en quoi des solutions climatiques efficaces peuvent avoir des effets positifs concrets sur le développement, prenons le cas du Maroc et de l'Afrique du Nord. Selon l'Institut Max-Planck, les températures devraient augmenter deux fois plus vite (en anglais) dans cette région que dans le reste du monde, ce qui pourrait rendre de vastes zones inhabitables, nuire aux économies, limiter l'accès à l'eau et compromettre la sécurité alimentaire.

Ces problèmes sont interconnectés. Fort heureusement, les États – architectes de l'Accord de Paris et des objectifs de développement durable – sont conscients de ce risque et militent en faveur de la cohésion. La première étape importante consiste à reconnaître que les objectifs climatiques nationaux inspirés par l'Accord de Paris – les contributions déterminées au niveau national (NDC) – peuvent servir de modèle pour une action climatique concertée.

De nombreux pays, comme le Maroc et le Soudan, ont déjà saisi l'occasion. L'accès à l'énergie propre et ses effets positifs sur le développement sont largement mentionnés dans les programmes climatiques des pays. Conscients de ce que la croissance ne saurait être durable si elle n'est pas à l'épreuve des aléas climatiques, 86 % des pays ont également intégré des mesures de renforcement de la résilience dans leurs objectifs nationaux.

Certains pays, comme le Niger, accordent la priorité à la réduction des émissions, notamment à travers des activités génératrices de revenus. D'autres encore ont fait de leurs plans climatiques nationaux le catalyseur de la transformation de leur économie. Le Tchad, par exemple, l'un des pays les plus pauvres et les plus fragiles d'Afrique, cherche à diversifier sa base économique afin d'être moins tributaire des exportations de pétrole. Le Maroc, l'Algérie et l'Égypte investissent tous dans leurs vastes gisements solaires et thermiques non seulement pour produire de l'énergie propre pour leurs populations, mais aussi pour se positionner comme exportateurs futurs de ce type d'énergie.

Nous pouvons d'ores et déjà voir la trajectoire qu'empruntera l'action climatique en 2017 et au-delà. Certains pays fonderont leurs politiques publiques sur les profils d'émissions par secteur. D'autres mettront en place ou renforceront des mécanismes financiers et budgétaires souples pour dégager et affecter des fonds à des projets liés au climat. Le fonds d'investissement pour l'environnement et le changement climatique établi par le Rwanda est un bon exemple de capitalisation nationale ayant attiré des cofinancements extérieurs. Le financement de l'action climatique par des ressources internationales peut avoir son utilité : la forêt d'arganiers du Maroc, qui recouvre 2,5 millions d'hectares, est une réserve de biosphère riche en biodiversité. L'essor du marché de l'huile d'argan et la demande croissante de ce produit ont permis d'améliorer les revenus des ménages au profit des communautés locales, mais ont exercé de fortes pressions sur la forêt naturelle, également menacée par les effets du changement climatique. Le Maroc a ainsi obtenu 40 millions de dollars du Fonds vert pour le climat au titre de l'aménagement d'arganeraies (en anglais) sur des terres dégradées, non seulement pour lutter contre la désertification, mais aussi pour accroître les revenus des agricultrices.

L'action climatique est autant menée en milieu rural que dans les centres urbains, et les villes sont en réalité à l'avant-garde des solutions climatiques. Plus de 2 000 engagements climatiques ont déjà été pris par des maires.

Le flambeau a maintenant été passé à la COP de l'action à Marrakech qui devra faire en sorte que le sommet sur le climat de cette année reste inscrit dans les annales comme étant celui qui aura marqué le tournant vers un avenir décarboné et résilient face au climat.

Lire l’intégralité de ce blog sur le Huffington Post

Blog Magdy Martínez-Solimán Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Changement climatique Financement lié au climat Maroc Soudan Niger Tchad Algérie Égypte

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe