Blog


Des aéroports prêts à toute éventualité

par

 Workers perform a GARD simulation at Rafic Harriri Airport in Lebanon. Photo: UNDP Lebanon

En mars 2015, deux séismes graves ont frappé le Népal et l’aide humanitaire conséquente a dû s’organiser dans l’urgence. Le seul aéroport international du pays a dû fermer, la piste d’atterrissage ne pouvant supporter le poids des gros porteurs. Du coup, l’arrivée du personnel et des fournitures humanitaires a pris un énorme retard.

Le Népal n’est pas le seul dans ce cas. Lors de grandes catastrophes, on voit souvent s’empiler les fournitures d’urgence alors que le personnel et le matériel humanitaire sont retenus à la douane.

Préparer les aéroports à de telles éventualités est l’un des éléments clés des plans de préparation aux catastrophes. La qualité de l’aide humanitaire dépend largement de la capacité à gérer le flux de matériel et de personnel. Même s‘il est impossible de prédire l’ampleur d’une catastrophe, on peut développer à l’avance les capacités requises pour que la réponse humanitaire se déroule sans accrocs, de façon à minimiser les dégâts et la perte de vies humaines.

Il est évident que les formations ne doivent pas s’adresser uniquement aux experts en la matière. Les autorités aéroportuaires aussi doivent être prêtes à gérer la situation, qu’il s’agisse du fret, de la douane et de l’immigration, de la protection incendie, de la sécurité ou de la direction. Il est essentiel que tous les personnels collaborent de manière efficace pour faire parvenir les vivres, les médicaments et les abris à ceux qui en ont le plus besoin.

En tant que directeur du programme GARD (Get Airports Ready for Disaster en anglais), une entreprise conjointe avec le Groupe Deutsche Post DHL, j’ai eu le plaisir d’assister à des formations dans des aéroports et de mesurer les progrès accomplis. Depuis 2005, avec l’appui financier du gouvernement allemand, GARD a formé 600 personnes dans 30 aéroports répartis dans 15 pays différents.

La formation a deux objectifs:

  1. rassembler tous les acteurs impliqués dans des opérations humanitaires afin de repérer les goulots d'étranglement potentiels à l’aéroport ;
  2. travailler avec l’équipe ainsi formée pour la planification des secours.

Les groupes tiennent compte des moindres détails : vérifier qu’il y a suffisamment d’aires de stationnement pour que d’énormes avions puissent atterrir et se garer, prévoir le matériel nécessaire pour transférer de larges palettes de marchandises des avions aux camions ou aux aires d’attente, ou des refroidisseurs temporaires pour stocker les médicaments et les denrées périssables. Il faut même veiller à ce que quelqu'un soit habilité à réquisitionner le « business lounge » pour y installer un centre d’urgence.

Alors que GARD fête ses dix années d’existence, on peut dire que cette initiative unique combine avec succès nos compétences en tant que principale agence pour la réduction des risques de catastrophe dans les pays en développement, et celles du Groupe Deutsche Post DHL, experts en aviation et logistique. Comme les catastrophes n’épargnent personne, il est évident que des partenariats public/privé tels que le GARD sont essentiels pour que nous soyons pleinement préparés à sauver des vies.

Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Réduction des risques Réponse aux crises Gestion des catastrophes partnerships Private sector aid coordination and effectiveness Uthira Ravikumar

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe