Blog


Les Objectifs de développement durable ne sont pas des OMD 2.0

par

station de train en IndeLes chemins de fer indiens sont les plus grands consommateurs d'électricité dans le pays. Les sources d'énergie durable font partie de leurs priorités de développment. Photo: Dhiraj Singh/PNUD en Inde

En ma qualité de Conseillère du PNUD en matière d’Agenda 2030 pour le développement, il me semble que les 17 Objectifs de développement durable (ODD) sont bien plus convaincants que leurs prédécesseurs, les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Pourquoi cela ?

À une époque où les problèmes en matière de paix et de développement semblent à première vue insolubles, l’adoption unanime de l'Agenda 2030 par 193 gouvernements est un événement historique.

Les ODD couvrent les aspects économiques, sociaux et environnementaux du développement. Ils sont audacieux et résolument normatifs (« éliminer la faim et la pauvreté partout dans le monde », « protéger les droits de l’homme »). Ils décrivent les problèmes actuels en matière de consolidation de la paix, de développement urbain, de transition vers une consommation et une énergie durables et de protection des forêts et des océans.  

L'Agenda aborde de front les inégalités croissantes et persistantes dans les pays et d’un pays à l’autre. Et pour la première fois, il ne s’agit pas seulement d’un remède pour le « monde en développement » mais pour tous les pays. Les objectifs décrivent le monde que je souhaite pour mes enfants et pour moi – ce qui n’est pas surprenant dans la mesure où ils n’émanent pas seulement de technocrates mais tiennent également compte des vues de millions de citoyens ordinaires dans le monde.   

Cette initiative peut-elle être assimilée à un romantisme incurable ? Les progrès réalisés par les OMD témoignent du contraire, démontrant la valeur d’une vision commune pour améliorer notre monde. Grâce à eux, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté a diminué d’un milliard. Les taux d’inscription scolaire des filles ont quasiment égalé ceux des garçons. Le nombre d’enfants qui décèdent avant l’âge de 5 ans a été divisé par deux. D’aucuns diront que ces statistiques stupéfiantes sont liées à la croissance rapide de certaines économies asiatiques, mais il ne fait aucun doute que les OMD sont dans une large mesure parvenus à fixer l’attention et les ressources financières sur des problèmes urgents.  

L'Agenda reconnaît que cette vision nouvelle et ambitieuse requiert de nouvelles méthodes de travail, tout aussi audacieuses. Les organisations de développement traditionnelles doivent apprendre à travailler plus efficacement avec les entreprises privées, les organisations communautaires et les bénévoles, regroupant des préoccupations totalement différentes pour parvenir à un agenda commun. Cela nécessite effectivement un gain de souplesse ainsi qu’une meilleure coordination au sein des Nations Unies.

Fort de notre longue expérience en matière d’appui des programmes de développement nationaux, nous sommes particulièrement bien placés pour appuyer une approche intégrée. Nous nous préparons donc, avec d’autres partenaires de développement des Nations Unies, à aider les pays dans des domaines spécifiques : traduire les objectifs mondiaux en un agenda pertinent au niveau national ; identifier les priorités pour accélérer les progrès ; et exploiter les compétences des Nations Unies à tous les niveaux de la mise en œuvre. Nous nous emploierons également à soutenir l’utilisation des données et des systèmes permettant de suivre les progrès réalisés dans l’accomplissement des objectifs.

Je sais que nous avons beaucoup à accomplir, mais je sais aussi qu’il n’y a pas de programme plus stimulant derrière lequel nous rassembler.  

Rosemary Kalapurakal Blog Efficacité de l'aide Coopération au développement Campagnes pour les OMD Agenda 2030 Développement durable Asie Pacifique Inde Programme de développement pour l’après-2015

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe