Croissance sans développement en Afrique : comment corriger l’anomalie ?

16 nov. 2015 par Jean-Luc Stalon, Directeur Pays Adjoint/Directeur du Programme du PNUD au Mali

UNDP-bi-demgov-localdev-OAA-craft-8851-aude-rossignol-2014En 2014, 26% des Africains ont créé des entreprises, comparé à 7,4% en Europe et 13,4% aux États-Unis. Photo : Aude Rossignol / PNUD au Burundi
En Afrique, où plusieurs pays jouissent d’une croissance soutenue, 5% en moyenne continuent de présenter des niveaux extrêmes d’inégalité et de pauvreté. L’accès à l’enseignement supérieur y est estimé à 7%, le taux le plus bas au monde. Cette situation laisse de nombreux jeunes Africains sans meilleure alternative que de s’aventurer sur les routes périlleuses de l’émigration, notamment vers l’Europe. D’autres se tournent vers la radicalisation, qui se nourrit du désespoir et du désœuvrement. Il nous faut corriger cette trajectoire. … Voir

L’enclavement, un risque pour l’avenir du développement ?

10 nov. 2015 par Patrick Keuleers, Directeur du groupe Gouvernance et consolidation de la paix

deux enfants dans une habitation de fortuneIl semble difficile de bâtir une société inclusive lorsque les pauvres des bidonvilles souffrant du manque de nourriture, d’eau et d’électricité, sont témoins de l’abondance de richesses avoisinantes. Photo: Mohammad Asad/PNUD Bangladesh
Dans le secteur de l’industrie extractive, il n’est pas rare de trouver des entreprises s’isolant dans des zones protégées par des sociétés de sécurité privées, littéralement coupées des communautés locales. Approvisionnées de l’extérieur pour ce qui est des vivres, du matériel et même de la main d’œuvre, elles exportent les ressources extraites vers d’autres pays pour être transformées. Résultats : les opérations menées n’ont que peu de retombées pour l’environnement local, et l’importation de main d’œuvre n’encourage pas l’emploi dans le pays hôte. … Voir

Ceux qui risquent tout pour leur survie méritent de se sentir en sécurité

05 nov. 2015 par Alejandro Alvarez, Conseiller et chef d’équipe pour l’état de droit, la justice et la sécurité

Réfugiés syriensDes réfugiés syriens font la queue au centre d'enregistrement de l'ONU à Zahle, Beyrouth, Liban. Photo: PNUD au Liban
La justice, la sécurité et le respect des droits de l'homme ne sont pas des objectifs dont nous pouvons espérer la réalisation une fois que des accords politiques auront été trouvés. L’État de droit, c’est maintenant qu’il faut le mettre en place. C’est ce qui détermine si des femmes, des enfants et des hommes qui ont déjà tant risqué pour assurer leur survie peuvent ou non se sentir en sécurité dans leur nouveau lieu de vie (même s’il est temporaire) et trouver de nouveaux moyens de subsistance pour eux-mêmes et leurs familles. … Voir

Préserver des vies, la dignité et le futur de la Syrie

05 nov. 2015 par Sima Bahous, Administrateur assistant du PNUD et Directeur du Bureau régional pour les États arabes

réfugiés syriensDepuis 5 ans, la crise a coûté la vie à plus de 250 000 personnes, et déplacé plus de 12 millions. Photo: PNUD en Syrie
Le monde est parfaitement conscient du sinistre bilan provoqué par la crise syrienne. Depuis 5 ans, cette crise a coûté la vie à plus de 250 000 personnes, déplacé plus de 12 millions, et fait reculer de quarante ans les indicateurs de développement de la Syrie. L’impact de la crise sur les pays voisins est moins connu mais tout aussi important. Ces pays, qui ont généreusement accueilli un nombre record de réfugiés, subissent aujourd’hui le contrecoup de leur remarquable élan de solidarité. … Voir

Changements climatiques, paix et sécurité dans la région arabe

05 nov. 2015 par Dr Kishan Khoday, responsable de l’équipe régionale, changements climatiques, réduction des risques de catastrophe et résilience, Bureau régional du PNUD pour les États arabes

Une femme somalienne et un enfantDe 2006 à 2011, la région arabe a dû faire face aux pires épisodes de sécheresse jamais enregistrés, causant un déplacement de millions de personnes. Photo: Stuart Price/UN Photo
Parmi les différents facteurs de risque qui existent dans le monde d’aujourd’hui, deux prédominent : les changements climatiques et la nature changeante des conflits et de l’insécurité. En tant que responsable des partenariats locaux mis en place par le PNUD dans la région arabe, j’ai pu constater par moi-même dans quelle mesure la convergence de ces 2 facteurs pouvait redéfinir les perspectives de développement. … Voir