La coopération Sud-Sud, fondamentale dans la lutte contre le changement climatique

27 nov. 2015 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes, PNUD

Paysage en ChineLa Chine a promis de soutenir à hauteur de 20 milliards de yuans (3,13 milliards de dollars) d’autres pays en développement dans leur lutte contre le changement climatique par le biais de la coopération Sud-Sud. Photo : PNUD en Chine
Aux quatre coins de la Planète, des pays s’efforcent de trouver des moyens pour réduire le changement climatique. Et bien qu’il appartienne à chaque pays de tenir compte du contexte local, il n’est pas toujours nécessaire de « réinventer la roue » à chaque nouvelle solution. La coopération Sud-Sud contribue à la recherche de solutions dans le monde en développement, par la mise en relation de diverses parties prenantes de façon à former des partenariats. … Voir

Et si les Afro-Brésiliennes occupaient les sièges parlementaires plutôt que les rues ?

27 nov. 2015 par Carolina Azevedo, Spécialiste en Communications pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Marche des femmes noires au BrésilPlus de 20 000 femmes d’ascendance africaine sont descendues dans les rues de Brasilia en Novembre 2015. Photo: Vinícius Carvalho/Marcha das Mulheres Negras
Les personnes d’ascendance africaine, qui représentent environ 30 % de la population d’Amérique latine et des Caraïbes, sont souvent victimes de discriminations multiples, de race mais aussi de genre, religion ou handicap. Au Brésil, les femmes noires représentent 62 % de la population d’employés de maison. Plus de 70 % d’entre elles ne disposent pas d’un contrat de travail officiel. En outre, 60 % des femmes qui meurent en couches sont noires. Et au cours des dix dernières années, le nombre de fémicides a augmenté de 54 % parmi ces communautés, selon les chiffres officiels. … Voir

S’adapter en partant du bas

24 nov. 2015 par Bella Tonkonogy, Spécialiste des questions de financement de l’adaptation aux changements climatiques et conseillère pour les affaires du secteur privé, PNUD

  Des fermiers au Tadjikistan cultivent désormais des espèces fruitières et potagères indigènes supportant les effets du changement climatique. Photo : PNUD au Tadjikistan
La majorité des habitants du monde en développement vit dans des zones rurales pauvres, et dépendent des petites et micro-entreprises pour subvenir à leurs besoins. Ces acteurs vitaux, qui emploient environ 60 à 80 % de la main d’œuvre, sont souvent marginalisés lorsque les décideurs politiques du monde débattent des manières de faire participer le secteur privé à la promotion d’un développement résilient face aux changements climatiques. Comment pouvons-nous combler cette lacune? … Voir

Qu’est-ce que le sel a à voir avec le développement ?

23 nov. 2015 par Daniel M. Franks, Directeur de programme, Programme ACP-UE Minerais pour le développement, PNUD

Une mine de sel en République DominicaineDes travailleurs haïtiens transportent du sel à la mine Las Salinas, en République Dominicaine. Photo : Reuters/Ricardo Rojas
Savez-vous d’où vient le sel qui assaisonne notre nourriture? Ou la chaux qui badigeonne nos murs de béton, les pigments de nos peintures ou les briques qui soutiennent nos plafonds ? Les matériaux de construction, les pierres de taille, les minerais industriels et les pierres semi-précieuses forment le substrat invisible de notre société. Ces minerais qu’on dit « de faible valeur » ne sont peut-être pas aussi attractifs que le diamant, le cuivre ou l’or, mais leur valeur réside dans leur grand potentiel pour le développement, car ils améliorent le quotidien de millions d’individus, souvent d’humbles mineurs travaillant à petite échelle. … Voir

Le changement climatique a-t-il un impact sur l'égalité des sexes?

19 nov. 2015 par Ana Maria Currea, Responsable de la coordination des questions d’égalité des sexes au Programme de micro financements du FEM, PNUD

woman prepares a mealA woman prepares a meal using an efficient cook stove in Cameroon. Photo: Small Grants Programme/UNDP Cameroon
Les agricultrices comptent pour 45 à 80 % de l’ensemble de la production alimentaire dans les pays en développement. Par conséquent, les effets des changements climatiques – tels que sécheresses et inondations – les affectent davantage que les hommes, tant au niveau des revenus que de la sécurité alimentaire. Les femmes souffrent également de discrimination, avec pour conséquence la limitation de leurs droits et un accès réduit à la terre et aux services. En cas d’urgences météorologiques, les femmes sont généralement les dernières à bénéficier d’un soutien au crédit ou d'un appui technique. … Voir