Blog


Trop ou pas assez, ce n’est jamais ce qu’il faut

par

Benito VelasquezBenito Velasquez, a farmer from Torota, Bolivia, says erratic weather is affecting his crops. Photo: Dylan Lowthian/UNDP

« Tout le monde doit réfléchir. Ce n’est pas l’affaire d’un seul pays. Il faut penser à l’échelle du monde. C’est ce que nous devons dire à nos dirigeants ».

Toute sa vie, Benito Velasquez a cultivé un petit lopin de terre dans le centre de la Bolivie. « Les changements climatiques sont réels », dit-il. « Nous avons beaucoup à faire. Dans 50 ans peut-être, on aura réparé ce que nous avons détruit ».

J’ai rencontré Benito pour voir par moi-même comment les changements climatiques impactent les agriculteurs, à l’occasion d’un documentaire tourné dans quatre pays sur trois continents.

« Les graines que nous semons ne fleurissent plus au bon moment » dit Benito. « Et vous voyez qu’il n’y a plus d’eau dans certains lacs et bassins ». ­

Benito organise son travail en fonction des saisons sèches et humides, par un savoir-faire qui se transmet de générations en générations. Mais ce savoir-faire, qui repose sur la prévisibilité du temps, ne fonctionne plus. Le temps est devenu capricieux, imprévisible et les phénomènes météorologiques extrêmes.

Partout où nous nous sommes rendus, l’histoire de Benito se répète, dans des lieux où cultures et paysages sont totalement différents :Quelque chose a changé. Nous nous efforçons de nous y adapter.

***

La route allant de Vientiane à Savannakhet serpente le long du Mékong vers le Sud. En voiture, il faut en principe six heures pour faire le voyage, mais de fortes pluies ralentissent le trafic et il nous faut alors neuf heures pour arriver.

Mani Saiyalath, riziculteur, nous parle du problème de l’eau en trop grande quantité. Les kilomètres de rizières situées en basse terre sont particulièrement sensibles à la hausse des précipitations. Hormis le fait de détruire les récoltes, les récentes inondations ont entraîné l’isolement de la communauté tout entière. « La route vers Kaengok était inondée … On a dû se déplacer en bateau mais c’était effrayant. Nous n’avions plus accès aux livraisons d’eau potable ».

Le village compte 710 habitants. Chaque année, lorsque le village est inondé, il n’y a plus d’eau potable. Avant, il y avait deux récoltes de riz par an, mais aujourd’hui il n’y en a plus qu’une.

***

Robert Wolimbwa Wambazu cultive le café sur les contreforts du Mont Elgon, dans l’ouest de l’Ouganda. Ici, la terre est riche et fertile.

Le café est une culture très sensible. Un faible changement de température ou d’humidité a des effets disproportionnés sur cette culture capricieuse.

Robert nous montre un plant de café. « Parfois, il n’y a plus de pluie et le café n’a pas assez d’eau. Et puis la pluie revient et le café commence à tomber et à devenir jaune comme celui-ci ».

En Ouganda, la culture du café est une source de revenu importante pour les agriculteurs, qui les aident à payer les frais d’éducation et de santé.

Néanmoins, ces dernières années, les prix n’ont cessé de baisser parce que la qualité des récoltes n’est plus la même, à cause des effets du changement climatique.

***

Je n’ai rencontré que quatre agriculteurs sur le milliard qui pratique une agriculture de subsistance à travers le monde. Mais leur histoire est représentative de problèmes similaires survenant autour du globe.

Beaucoup d’entre nous avons la chance de ne pas vivre là où les fluctuations du temps peuvent avoir des conséquences dramatiques. Pour tous ces agriculteurs, les changements climatiques sont une réalité maintenant.

Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Énergie Environnement Changement climatique Amérique latine et Caraïbes Bolivie Asie Pacifique Laos Afrique Ouganda Dylan Lowthian

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe