Blog


Pour une meilleure approche de la politique de contrôle des drogues

par et

Des hommes récoltent de la coca en BolivieDes hommes récoltent de la coca en Bolivie. Photo: Ryan Anderton

La relation entre politique de contrôle des drogues et développement humain est complexe. En dépit de leur objectif commun - limiter les dégâts liés à la consommation de drogue – les agendas de santé publique, des droits de l'homme et de développement humain coexistent souvent sans qu'il y ait relation entre eux.

Par ailleurs, les politiques ou sanctions de la communauté internationale visant à interdire la culture, le traffic ou l’usage de drogues ont souvent des conséquences négatives.

Pour de nombreux agriculteurs touchés par la pauvreté, les conflits ou l'insécurité, la culture de drogues illicites est parfois une question de survie. La destruction de leurs récoltes ou leur déplacement forcé ont un impact négatif sur leurs droits humains, et la pulvérisation aérienne d’herbicide sur les cultures de coca a été associée à des problèmes de santé à la fois physique et mentale. Dans de nombreux cas, ces actions ont peu d’effet, les agriculteurs comme les trafiquants se déplaçant vers d’autres zones.

La pauvreté peut pousser les gens au commerce de la drogue. Devenir un revendeur ou un messager de la drogue est souvent vu comme une option viable pour de jeunes chômeurs, des peuples autochtones ou des groupes marginalisés, dont les moyens de subsistance sont limités.

Les gens qui commettent des infractions mineures liés à la drogue sont des cibles faciles pour les policiers qui cherchent à atteindre leurs quotas d’arrestations. En conséquence, des millions de personnes sont arrêtées et poursuivies pour des délits mineurs, croupissant parfois dans les prisons pendant des mois, voire des années, sans avoir été inculpés ou condamnés.

Les effets sur la santé publique méritent aussi considération. Les personnes qui utilisent des drogues injectables ont de fortes chances de contracter le VIH ou l'hépatite virale. L'expérience montre que des interventions comme la distribution de seringues stériles, le traitement de la dépendance, le dépistage du VIH et le conseil aux malades permettent d’éviter de nouvelles infections. Cependant, les lois punitives et les pratiques de contrôle limitent et, dans certains cas, excluent totalement l’accès à ces services par les consommateurs de drogue.

Ces aspects négatifs des politiques de contrôle des drogues n’ont pas reçu suffisamment d'attention. Les paramètres de succès des efforts pour réduire l'offre et la demande de drogues sont limités et imprécis, comme par exemple le nombre d'hectares de cultures illicites détruites, la quantité de drogues saisies et le nombre de personnes arrêtées, condamnées et emprisonnées.

Pour une approche plus consciente du développement humain, il faut tenir compte des conditions sous-jacentes de pauvreté, d’inégalité et d'insécurité qui poussent les personnes à cultiver ou vendre de la drogue. Des directives spécifiques sur les droits humains doivent être développées pour guider l'élaboration des mesures de contrôle. La session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies sur les drogues en 2016 sera l’occasion d’aborder cette problématique.

Javier Sagredo Tenu Avafia Gouvernance et consolidation de la paix VIH et santé Développement durable Réduction de la pauvreté et des inégalités

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe