Blog


Haïti à la croisée des chemins

par

Elections 2011 en HaitiLes élections de 2011 ont permis de restaurer la confiance dans le processus démocratique. Photo: PNUD en Haiti

Haïti a démarré une étape majeure de son histoire ce 9 août, alors que près de 6 millions d'Haïtiens choisissent leurs représentants des administrations locales, maires, parlementaires et, enfin, leur président en une série de processus électoraux qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'année.

Il n'a pas été facile d'arriver à ce moment. Le peuple haïtien a attendu trois ans ces élections. Le Parlement est absent depuis janvier 2015.

Haïti a fait des progrès considérables pour restaurer la confiance dans le processus politique et tenir ces élections à temps. Le conseil électoral, nommé en janvier, a pris en main plusieurs tâches techniques, logistiques et financières difficiles visant à assurer un processus crédible, transparent et inclusif.

La loi électorale et le calendrier ont été promulgués en mars, la majorité des partis politiques ont présenté des candidats et la police nationale fait son travail pour garantir un environnement sûr pour les élections. La mission de maintien de la paix des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), le PNUD et d'autres partenaires des Nations Unies ont investi considérablement au cours des dernières années dans le renforcement des capacités électorales nationales.

Il reste encore beaucoup à faire pour terminer cette opération électorale énorme et complexe. Jusqu'à présent, les efforts conjoints des autorités nationales et de donateurs internationaux ont généré juste assez de ressources pour financer le premier tour de scrutin, le 9 août.

Nous ne pouvons pas nous arrêter là.

Nous lançons un appel à tous les partenaires internationaux d'Haïti pour intensifier leurs efforts et soutenir Haïti dans sa marche vers la paix et la stabilité. Sans ce soutien, l'achèvement du cycle électoral risque d’être mis en danger, ainsi que les progrès durement acquis en Haïti.

Ces élections marqueront la plus longue période de stabilité institutionnelle que le pays a connu dans son histoire récente. Ce sera la deuxième fois depuis 2006 qu'un président démocratiquement élu remettra le pouvoir à son successeur. Le processus aura un effet positif pour la sous-région, par la promotion du développement socio-économique et la stabilité régionale.

Alors qu'il est important pour les partenaires internationaux d'Haïti de continuer à prêter un appui généreux au processus démocratique du pays, il est tout aussi crucial pour le gouvernement d'Haïti de le gérer correctement et d’assurer que ses institutions ont le nécessaire pour prendre pleinement en charge les élections.

Partout dans le monde, dans les pays où la démocratie, la bonne gouvernance et le respect de la primauté du droit est la norme, le pouvoir politique est contesté par des moyens pacifiques et démocratiques. Les citoyens adoptent des méthodes pacifiques et démocratiques pour résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Le dialogue et la tolérance deviennent l'ordre du jour. Haïti, une des plus anciennes démocraties du monde, est prête pour cette transition et mérite tout notre soutien.

Amérique latine et Caraïbes Haïti Gouvernance et consolidation de la paix Participation politique Jessica Faieta Hervé Ladsous Financement du développement

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe