Blog


Une opportunité pour l’égalité des sexes

par

Fillette levant les brasPhoto: Javier Sagredo/PNUD

Le Plan d’action de Beijing, depuis 20 ans, imagine un monde où femmes et filles peuvent assumer leurs choix et exercer tous leurs droits, notamment celui de vivre à l’abri de la violence, ou de recevoir une éducation.

Aujourd’hui, en 2015, nous avons à nouveau l’opportunité de mettre en avant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes comme fondements essentiels d’un développement inclusif et durable. En septembre, les dirigeants du monde devraient approuver une ambitieuse série d’objectifs de développement, dont l’un sur l’égalité entre les sexes.  Ceux-ci devront se traduire en actions concrètes qui amélioreront la vie des femmes et des filles partout sur la planète.

Il ne fait aucun doute qu’au niveau mondial, des progrès ont été accomplis, mais ils n’ont pas été les mêmes partout. Le nombre de femmes occupant un emploi rémunéré ou salarié a augmenté, mais elles restent représentées de façon disproportionnée dans les emplois vulnérables. Au plan mondial, elles gagnent 24 % de moins que les hommes, en moyenne. Elles ont aussi moins de chances que ces derniers d’avoir accès à un travail décent, à des biens ou à un crédit officiel.

Pour ce qui est de la scolarisation, la parité entre les sexes est pratiquement atteinte au niveau primaire, mais très peu de pays ont atteint cette cible à tous les niveaux de l’enseignement.

La participation des femmes aux corps législatifs nationaux a augmenté : en 1996, elles comptaient pour 11,3 % de tous les parlementaires dans le monde. Aujourd’hui, elles sont 22,1 % au total. Le chiffre a donc doublé mais sans atteindre la cible de 30 % que s’étaient fixée les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Comment faire bouger les choses ?

Il faut agir avec détermination à plusieurs niveaux : s’attacher à ce que les femmes participent aux décisions qui les concernent mais aussi éliminer les institutions, attitudes et pratiques discriminatoires qui font obstacle à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles.

En pratique, cela veut dire donner aux femmes un accès égal aux terres, au crédit et aux biens, garantir qu’à travail égal, elles gagnent un salaire égal et bénéficient de protections renforcées pour la main d’oeuvre, créer des emplois, des compétences et des programmes d’entrepreneuriat qui leur soient complètement ouverts, et imposer des mesures de protection sociale, comme les congés de maternité, le chômage et l’assurance santé.

D’autres obstacles à l’égalité des sexes sont devenus plus pressants depuis la conférence de Beijing, notamment le changement climatique. Même si nous sommes tous concernés, ce sont les plus pauvres et les plus vulnérables qui sont les premiers et les plus durement touchés. Dans le nouvel accord mondial sur le climat qui devrait être adopté en décembre, il faut reconnaître le rôle central des femmes dans la gestion et la protection des ressources naturelles et elles doivent pouvoir bénéficier, elles aussi, des investissements destinés à l’adaptation et l’atténuation des changements climatiques.

Aucun pays n’atteindra son plein potentiel sans l’autonomisation des femmes.

Blog Égalité des sexes Administrator Helen Clark Participation politique Autonomisation

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe