Blog


Énergie durable, changement climatique et catastrophes

par

Four a cuisson au BurundiFour à cuisson amélioré au Burundi. Photo: PNUD Burundi

En 2007, le manque de pluie en Albanie a sérieusement freiné la production hydroélectrique et provoqué des pannes électriques fréquentes, coûtant au pays pas moins d’un pour cent de sa croissance.

Cet exemple montre les conséquences néfastes du manque d’accès à l’énergie sur les progrès de développement, et les risques que le changement climatique peut faire courir aux  systèmes énergétiques insuffisamment ou mal développés.

On peut donc en tirer les leçons suivantes :

1) Il est indispensable que les pays diversifient leurs sources énergétiques. Des systèmes décentralisés peuvent contribuer à limiter les risques de pannes énergétiques générées par des catastrophes, par exemple. Comme on l’a vu récemment au Népal et à Vanuatu, une catastrophe peut avoir des répercussions considérables sur les systèmes socio-économiques et les infrastructures. Un système énergétique centralisé est plus susceptible de défaillance, ce qui pourrait entraîner une absence totale d’énergie pendant des semaines voire des mois, paralyser les secours et retarder le relèvement.

2) L’efficacité énergétique dans la cuisine est également importante pour le développement. Des cuisinières à haut rendement nécessitent moins de bois ou de charbon, ce qui implique moins d’heures de travail pour les communautés, en particulier les femmes, et permet de limiter la déforestation et la dégradation des terres, tout en évitant les glissements de terrain et les inondations.

3) La relation entre énergie propre et atténuation des changements climatiques ne saurait être sous-estimée. En recourant à des technologies énergétiques vertes, nous pouvons contribuer aux efforts mondiaux pour éviter une élévation de  température de plus de deux degrés Celsius.

4) Les systèmes et les services énergétiques verts doivent être abordables, et fonctionner avec la participation et l’adhésion des communautés. Celles-ci ont des connaissances contextuelles et historiques sur les risques et les ressources disponibles, telles que les rivières susceptibles d’inondations ou les régions ayant une capacité de production d’énergie hydroélectrique éolienne. Faire abstraction des connaissances locales limiterait non seulement l’adhésion des communautés, mais soumettrait également ces projets à des risques évitables et à des dépassements de coûts.

Créer des systèmes énergétiques efficients, durables et diversifiés contribuera considérablement au développement socio-économique des pays, sans altérer pour autant la sécurité et la prospérité à court terme. Telle devrait être l’approche à adopter pour tous les  nouveaux projets énergétiques.

Fort heureusement, cet aspect suscite de plus en plus d’attention sur la scène internationale, et les programmes pour le développement aux niveaux tant local que national envisagent l’énergie durable comme une option fiable et pratique. Il ne fait nul doute que décideurs et experts qui  participeront au Sommet spécial sur le développement durable en septembre appelleront à intégrer l’énergie durable dans les objectifs de développement après 2015.

Développement durable Changement climatique et réduction des risques de catastrophe Albanie Europe et CIS

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe