Blog


En finir avec le VIH : il en faudra plus que l’aveu de « Mon Oncle Charlie »

par

Hommes allumant des bougies en UkraineLe réseau ukrainien de personnes vivant avec le VIH allume des bougies pour la journée internationale de lutte contre le VIH. Photo: PNUD

La révélation de la séropositivité de Charlie Sheen, l’une des stars américaines les plus controversées, a suscité un regain d’intérêt à l’égard d’une maladie qui laissait de nombreuses personnes indifférentes. La plupart des médias ont versé dans le sensationnel, mettant en avant les multiples mariages et la toxicomanie de l’acteur; certains l’admirant pour son aveu public, d’autres se demandant comment il avait contracté le virus et vilipendant les travailleurs du sexe.

La nouvelle a également suscité des débats sur la confidentialité, le chantage et les répercussions juridiques de la non-divulgation de son statut sérologique à d’anciens partenaires.

S’il y a un message à retenir, c’est que la stigmatisation continue de favoriser l’épidémie du VIH, tant aux États-Unis que dans le monde. Cela fait trente ans que nous connaissons l’existence de cette maladie, mais les médias ne parviennent toujours pas à l’évoquer sans préjugés et idées fausses.

Or, l’ONUSIDA estime que dans le monde, près de 5 500 personnes sont infectées tous les jours et doivent faire face à :

  • la honte et la stigmatisation qui sont hélas toujours associées au VIH
  • la crainte de la divulgation du statut sérologique et les réactions des amis, de la famille, des partenaires, des collègues etc.
  • la perspective d’une criminalisation et d’une condamnation. Dans certains pays, une personne diagnostiquée séropositive peut être inculpée de tentative d’homicide parce qu’elle n’a pas eu des relations sexuelles protégées avec son partenaire.  

Ce ne sont là que quelques exemples. La discrimination est partout, dans nos communautés, les hôpitaux, les bureaux et les écoles. C’est ce qui explique pourquoi les taux de dépistages n’ont jamais été aussi bas. ONUSIDA estime que plus de 50 % des personnes séropositives ignorent qu’elles sont atteintes de cette maladie.

Pourtant, le VIH est de plus en plus considéré comme une maladie chronique, contrôlable à l’instar d’un diabète. Et il y a des raisons d’être optimiste. Des traitements améliorés ont prolongé l’espérance de vie des malades. La recherche a montré que le fait de suivre un traitement réduit le risque de transmission du VIH par le malade à ses partenaires sexuels.

Toutefois, cette médicalisation de la réponse au VIH renforce l’idée que le traitement a des effets miraculeux. Il ne faut pas se leurrer : nous ne pourrons pas venir à bout de cette épidémie sans programmes de prévention globaux qui s’attaquent à la stigmatisation, et sans lois et politiques qui protègent les personnes atteintes du VIH et les encouragent à faire appel à des services de prévention et de soins.

Espérons que dans un avenir proche, toutes les personnes vivant avec le VIH et toutes celles dont le diagnostic est positif pourront lever le voile du secret et sortir de leur isolement. Ensemble, nous pouvons travailler à faire comprendre ce que signifie vivre avec le VIH et à en finir avec l'épidémie d'ici à 2030.

Ludo Bok Développement durable Blog VIH et santé Campagnes pour les OMD Agenda 2030 Gouvernance et consolidation de la paix

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe