Blog


L’enclavement, un risque pour l’avenir du développement ?

par

deux enfants dans une habitation de fortuneIl semble difficile de bâtir une société inclusive lorsque les pauvres des bidonvilles souffrant du manque de nourriture, d’eau et d’électricité, sont témoins de l’abondance de richesses avoisinantes. Photo: Mohammad Asad/PNUD Bangladesh

Dans le secteur de l’industrie extractive, il n’est pas rare de trouver des entreprises s’isolant dans des zones protégées par des sociétés de sécurité privées, littéralement coupées des communautés locales. Approvisionnées de l’extérieur pour ce qui est des vivres, du matériel et même de la main d’œuvre, elles exportent les ressources extraites vers d’autres pays pour être transformées. Résultats : les opérations menées n’ont que peu de retombées pour l’environnement local, et l’importation de main d’œuvre n’encourage pas l’emploi dans le pays hôte.

Ce développement ‘enclavé’ est également devenu plus en plus visible dans certaines capitales et grandes villes. Riches en ressources, ces zones urbaines sont devenues extrêmement chères, malgré la pauvreté environnante. De nombreux citadins, vivant dans des habitations qu’ils ont construites eux-mêmes et dépourvues des infrastructures et services de base, ne bénéficient pas des exportations massives de pétrole, gaz, diamants et pierres précieuses de leur pays.

La proximité de grands hôtels et quartiers fermés est criante d’inégalités. Les produits de luxe et denrées alimentaires importées sont souvent vendus à des prix exorbitants, inabordables pour la plus grande partie de la population locale, vivant avec moins de 2 dollars par jour. De nombreux travailleurs étrangers habitent dans des communautés suburbaines hautement sécurisées financées par de grandes sociétés multinationales. Certains complexes d’entreprises et appartements de luxe sont équipés d’hélisurfaces, pour que les personnes puissent se déplacer par voie aérienne sans avoir à approcher les quartiers pauvres sur le chemin du travail ou de l’aéroport.

Ces images d’inégalité vont-elles se généraliser ?

Les Objectifs de développement durable visent à répondre à cette question. L’objectif 10 en particulier ambitionne de réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre, avec un accent sur la redistribution des richesses par le biais de politiques budgétaires et de programmes de protection sociale. Aussi l’objectif 10 ne peut-il être considéré indépendamment des autres ODD – en particulier l’objectif 16, qui porte sur l’avènement de sociétés pacifiques, justes et inclusives.

Or, il semble difficile de bâtir une société inclusive lorsque, jour après jour, les pauvres des bidonvilles souffrant du manque de nourriture, d’eau et d’électricité, sont témoins de l’abondance de richesses avoisinantes. Il semble tout aussi malaisé de parvenir à des sociétés pacifiques lorsque sévit la corruption, ou lorsque des flux financiers illicites canalisent vers l’étranger les fonds de développement dont ont désespérément besoin les plus démunis,

Les pays peuvent éviter le développement enclavé, en offrant un environnement stable et sûr qui incite les entreprises à s’intégrer aux communautés locales, en fournissant des emplois et d’autres activités rémunératrices. Cela permettrait aux entreprises locales de prospérer. Par ailleurs, l’octroi de licences et la passation de contrats de la part des gouvernements et du secteur privé doivent se faire de manière transparente. Le milieu des affaires, lui, peut être mis à contribution par le biais d’initiatives de responsabilisation sociale et de l’intégrité dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales.

Les ODD visent l’édification d’un avenir meilleur d’ici 2030. C’est aujourd’hui à la communauté internationale d’agir en ce sens, en appuyant la solidarité, la collaboration ainsi qu’une meilleure distribution des richesses.

Développement durable Réduction de la pauvreté et des inégalités Financement du développement Patrick Keuleers Blog Agenda 2030 Infrastructures d'appui à la paix Urbanisation

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe