Blog


Le travail au service du développement humain

par

une travailleuse dans un laboratoire Une employée de laboratoire travaille sur un diagnostic de la tuberculose. Le concept du travail, qui est intrinsèque au développement humain, joue un rôle direct et indirect pour la santé et le bien-être de l’homme. Photo: PNUD

Le 14 décembre 2015, le rapport sur le développement humain, intitulé Le travail au service du développement humain sera lancé à Addis-Abeba, en Ethiopie. Suite à ce lancement, plusieurs évènements seront organisés à travers le monde pour présenter les principaux messages et conclusions de ce rapport. 

Le moment est opportun : le mois dernier, les Etats Membres des Nations Unies ont adopté le programme de développement durable pour 2030 ainsi qu’une série d’Objectifs du Développement Durable (ODD) visant à mettre un terme à l’extrême pauvreté et à la faim, à atteindre l’égalité des sexes, à éduquer tous les enfants, à améliorer la santé mondiale etc. d’ici 2030. Et le mois prochain se tiendra le sommet de La Valette sur la migration, suivi par des négociations vitales sur le changement climatique à Paris, qui devraient tracer la voie d’un avenir plus durable pour l’humanité.

Tout cela forme un contexte critique pour le développement humain et le rapport sur le développement humain de cette année. Le rapport se concentre sur le concept du travail, qui est intrinsèque au développement humain. Du point de vue du développement humain, la notion du travail est plus large et plus profonde que les simples notions de métier ou d’emploi. Le cadre de l’emploi ne prend pas en compte de nombreuses formes de travail qui ont d’importantes implications pour le développement humain – comme les soins non rémunérés, le bénévolat ou le travail créatif comme l’écriture ou la peinture.

Les liens entre le travail et le développement humain sont synergiques. Le travail améliore le développement humain en fournissant des revenus et des moyens de subsistance, en réduisant la pauvreté et en renforçant une croissance équitable. Il permet aussi aux individus de participer pleinement à la société tout en leur apportant un sentiment de dignité et de valeur. Et le travail qui consiste à s’occuper des autres construit la cohésion sociale et renforce les liens au sein des familles et des communautés. Les êtres humains qui travaillent ensemble n’augmentent pas seulement leur bien-être matériel, mais accumulent aussi un vaste champ de connaissances qui servent de fondation aux cultures et aux civilisations. Et quand tout ce travail est fait dans le respect de l’environnement, les bénéfices s’étendent sur plusieurs générations. Au final, le travail peut libérer le potentiel humain, la créativité humaine et l’esprit humain.

Mais il n’y a pas de lien automatique entre le travail et le développement humain et certaines formes de travail, telles que le travail forcé, peuvent affecter le développement humain en violant les droits de l’Homme, en brisant la dignité humaine, en sacrifiant la liberté et l’autonomie. Et sans les politiques publiques adéquates, les opportunités inégales de travail et de récompense peuvent diviser la société et perpétuer ses inégalités.

Le monde du travail en évolution rapide, du fait de la globalisation du travail et de la révolution numérique, présente des opportunités, mais également des risques. Les bénéfices de ce nouveau monde du travail en évolution ne sont pas distribués équitablement et il y a des gagnants comme des perdants.

Résoudre les déséquilibres dans le travail rémunéré et non rémunéré sera un défi, en particulier pour les femmes, qui sont désavantagées sur les deux fronts. Créer des opportunités de travail pour les générations présentes et futures nécessitera de progresser vers un travail durable.

Le travail peut améliorer le développement humain quand les politiques publiques élargissent les opportunités de travail productif, rémunérateur, satisfaisant et de qualité – améliorent les capacités et le potentiel des travailleurs – assurent leurs droits, leur sécurité et leur bien-être – et quand les stratégies spécifiques sont ciblées sur des problématiques et groupes de population particuliers.

Le gagnant du prix Mahbub ul Haq 2014, Gro Harlem Brundtland a déclaré un jour : « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ». Le rapport sur le développement humain tente de renforcer ce concept depuis un quart de siècle et le rapport sur le développement humain 2015 est fidèle à cette approche.

Selim Jahan Blog Rapport sur le développement humain Développement durable Moyens de subsistance

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe