Changement climatique

Aux Maldives, les drones participent à la lutte contre le changement de climat

10 févr. 2017 par Sanny Jegillos, Conseiller en réduction des risques de catastrophe, Centre régional du PNUD à Bangkok

J’adore les drones. Moi-même, j’en pilote un dans mes moments de détente. Quand j’en ai fait l’acquisition, j’étais pourtant loin de me douter que je pourrais aussi l’utiliser dans un cadre professionnel. Tout a commencé il y a un an environ. En tant que conseiller en réduction des risques de catastrophe, je me suis intéressé à l’utilité des nouvelles technologies et de l’innovation pour nos activités. Dans la région Asie-Pacifique, la priorité accordée par le PNUD à l’innovation a ainsi permis à des initiatives vraiment intéressantes de voir le jour, des applications mobiles anti-corruption (en Papouasie-Nouvelle-Guinée) au relèvement et à la reconstruction post-séisme (au Népal), ou encore aux initiatives de recyclage des déchets électroniques (en Chine). Je me suis donc intéressé aux applications de ces nouvelles technologies à nos efforts de réduction des risques de catastrophe. Un questionnaire axé sur ces problématiques nous a permis de constater que rares étaient les professionnels du secteur capables d’identifier les technologies utilisées dans les interventions en cas de catastrophe. … Voir

Comme une horloge : le mécanisme d'adaptation au changement climatique

25 janv. 2017 par Pradeep Kurukulasuriya, Directeur Adaptation au changement climatique, Bureau de l’appui aux politiques et aux programmes, PNUD

Sans les bonnes pièces et les bonnes personnes, les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient. C'est aussi vrai pour les plans d'adaptation climatiques que pour les montres. Photo : Aaron Nsavyimana / PNUD au Burundi
Avez-vous déjà vu le fonctionnement d’une montre mécanique, par exemple la Casio de votre grand-père? C’est un chef d’œuvre de ressorts et d’engrenages qui s’imbriquent avec la plus grande précision pour mesurer chaque seconde. Si l’une des pièces tombe en panne, toute la montre cesse de fonctionner. Pour l’adaptation au changement climatique, le processus est tout aussi complexe dès lors qu’il s’agit de trouver les bonnes pièces et un ‘mécanicien’ qui fasse preuve de la plus grande diligence. Sans cela, les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient. Ainsi, en gardant cette analogie à l’esprit, examinons une ‘montre’ de A à Z. … Voir

L’heure de la révolution climatique a sonné. L’Accord de Paris peut-il nous y conduire ?

01 déc. 2016 par Daniela Carrington, Conseillère en matière de changements climatiques,Bureau régional du PNUD à Istanbul

undp-rbec-paris-agreementIl y a un an, contre toute attente, les délégués réunis à Paris ont approuvé un accord révolutionnaire d’action contre le réchauffement planétaire.
Il y a un an, contre toute attente, les délégués réunis à Paris ont approuvé un accord révolutionnaire d’action contre le réchauffement planétaire. En moins d’un an, 113 nations, représentant entre elles 75% de toutes les émissions de gaz à effet de serre, l’ont ratifié. Si je suis optimiste quant à l’engagement politique de nos responsables, il me faut cependant tirer la sonnette d’alarme. Dans l’environnement politique actuel, si les Etats-Unis se retiraient par exemple de l’accord, la Chine - le plus gros émetteur de gaz à effet de serre actuel de la planète - pourrait leur emboîter le pas. Cela pourrait porter un coup dévastateur au processus dans son ensemble. Le réchauffement climatique lui-même est en train de s’accélérer. 2016 est en passe de devenir l’année la plus chaude jamais répertoriée, les températures moyennes s’approchant déjà des 1,5 degrés au-dessus des niveaux préindustriels. … Voir

Décarboniser le développement des pays arabes

22 nov. 2016 par Kishan Khoday, responsable de l’Équipe régionale, Changements climatiques, Réduction des risques de catastrophe et résilience, Bureau régional du PNUD pour les États arabes

Cette usine de ciment aux Émirats arabes unis utilise un système de récupération de la chaleur pour générer 82 MWh d'électricité à émission nulle par an. Photo: PNUD
'Accord de Paris sur le changement climatique a pour objectif de contenir la hausse de la température mondiale en deçà de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels. Cela permettrait d'éviter les pires effets du changement climatique, alors que l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (GES) compromet la réalisation des Objectifs de développement durable, menaçant d'exacerber les catastrophes, la pauvreté et les inégalités dans le monde. Pour maintenir le réchauffement planétaire dans les limites de 2°C, nous devons réduire de moitié les émissions mondiales de GES d'ici à 2050 et atteindre zéro émission à l’horizon 2100. Cela suppose un changement majeur, par lequel les nouveaux modèles économiques sans carbone deviennent une composante clé de l’action de développement. La consommation d'énergie représentant les 2/3 de ces émissions, cela passe par la réduction de l'intensité énergétique de la croissance, notamment dans les pays à forte empreinte carbone. … Voir

L'environnement n'est pas le seul objet des plans climatiques

14 nov. 2016 par Magdy Martínez-Solimán, Directeur, Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

femmes recoltant de l'argan au MarocL'essor du marché de l'huile d'argan et la demande croissante de ce produit ont permis d'améliorer les revenus des ménages au profit des communautés locales. Photo: PNUD au Maroc
Un changement climatique dangereux appelle une action climatique courageuse. Atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris n'est rien d'autre qu'un impératif pour notre sécurité et notre prospérité. Non seulement pour faire face au réchauffement de la planète, mais aussi pour toute une panoplie de bénéfices concernant les ressources alimentaires, l'emploi, la santé et la croissance durable. Pour comprendre en quoi des solutions climatiques efficaces peuvent avoir des effets positifs concrets sur le développement, prenons le cas du Maroc et de l'Afrique du Nord. Selon l'Institut Max-Planck, les températures devraient augmenter deux fois plus vite (en anglais) dans cette région que dans le reste du monde, ce qui pourrait rendre de vastes zones inhabitables, nuire aux économies, limiter l'accès à l'eau et compromettre la sécurité alimentaire. Ces problèmes sont interconnectés. Fort heureusement, les États – architectes de l'Accord de Paris et des objectifs de développement durable – sont conscients de ce risque et militent en faveur de la cohésion. La première étape importante consiste à reconnaître que les objectifs climatiques nationaux inspirés par l'Accord de Paris – les contributions déterminées au niveau national (NDC) – peuvent servir de modèle pour une action climatique concertée. … Voir