Le Senegal lance le processus des consultations nationales sur l’Agenda de Développement Post 2015

13 févr. 2013

image

Dakar, le 13 février  2013 - Lancement officiel des consultations nationales sur l'Agenda de Développement Post 2015 par M. Amadou Kane, Ministre de l'Economie et des Finances et Mme F. Bintou Djibo, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal.  

Dans le cadre d'une réflexion globale et inclusive sur les enjeux de développement qui devront guider les actions au-delà des Objectifs du Millénaire pour le Développement, réflexion insufflée par le Secrétaire général des Nations Unies, le Sénégal a été choisi parmi 50 pays de la planète, dont 24 en Afrique, pour mener des consultations nationales afin de recueillir les points de vues de toutes les parties prenantes aux efforts de développement, à savoir les collectivités locales, la société civile, le secteur privé  ainsi que certains groupes cibles.

En effet, certaines questions et priorités de ces dernières décennies restent à être considérées et prises en compte pour un développement tangible et harmonieux  du continent africain. Il s'agit notamment de ces préoccupations qui découleront d'un processus ouvert et transparent avec une large participation de tous autour de thème sur l'économie politiques, les évolutions macroéconomiques majeures, le changement climatique et l'épuisement des ressources naturelles, les crises et la volatilité, les dynamiques démographiques, les questions de gouvernances, les défis de développement humain, les migrations et la mobilité pour ne citer que celles-là. 

Ainsi, cette cérémonie de lancement officiel des consultations nationales sur l'Agenda Post 2015, en présence de tous les acteurs du développement au Sénégal - en particulier les institutions de la République, le Parlement, les élus locaux, la société civile, les partenaires techniques et financiers, le Système des Nations Unies, les chercheurs et universitaires, les organisations communautaires de base et les médias - et en présence du Ministre du budget, du Ministre Conseiller du Président de la République, de l'ensemble des acteurs du développement au Senegal  a été organisée dans le but de partager l'information sur les consultations nationales Post 2015, présenter la méthodologie du processus de consultation nationales, recueillir des observations des acteurs du développement, adopter le chronogramme des activités et de la démarche globale du processus et l'appropriation du processus par toutes les catégories d'acteurs.

Il est à rappeler que la date butoir des Objectifs du millénaire pour le Développement aura été atteinte en 2015. Cependant, une évidence est à constater : ils ne le seront pas par la plupart des pays en développement, malgré les avancées notables dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, les secteurs sociaux et la protection des groupes vulnérables.

Ainsi, dans son discours d'ouverture, Mme Djibo a déclaré que : « malgré les efforts déployés par le Sénégal, des défis importants subsistent en vue de l'atteinte des OMD à l'horizon 2015. Le Système des Nations Unies apporte aujourd'hui un appui substantiel à de nombreux pays dans la mise en place de cadres d'accélération pour l'atteinte des OMD à faible performance d'ici 2015. Parallèlement, à moins de trois ans de cette échéance de 2015, les réflexions sur les futures priorités s'engagent au sein de la communauté internationale. Celles-ci s'intègrent dans un contexte largement différent de celui de 2000. A ces défis, s'ajoutent ceux de la gestion des attentes des populations qui se traduit par une demande sociale grandissante, l'emploi des jeunes, le devoir des gouvernants de rendre compte aux gouvernés »

Poursuivant et en tenant compte de la complexité de ces enjeux contextuels, Mme Djibo a estimé que les réflexions devront ainsi s'articuler autour d'un certain nombre d'interrogations,  à savoir :

  • Comment assurer un processus participatif, inclusif et global, prenant en compte à la fois de nouveaux types d'acteurs et les dynamiques locales ?
  • Quelle devra être l'architecture du nouveau cadre post-2015 ; s'agira-t-il de bâtir sur les OMD existant et de les affiner davantage selon les réalités et les priorités ?
  • Devrions-nous insister davantage sur les OMD non-performants au cours de la décennie passée ; devrions-nous proposer de nouveaux indicateurs ?

En tout état de cause, selon le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal, il s'agira d'opérer des choix stratégiques afin d'assurer une lisibilité des objectifs pour les décideurs politiques.

Dans son allocution, M. Amadou Kane a quant à lui apprécié  l'initiative prise par son Excellence, Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations Unies d'engager ce processus global de consultations afin de recueillir le point de vue de tous les acteurs du développement et de faire émerger la voix des marginalisés. « Nous pourrons, d'une part, arrêter ensemble des priorités de développement qui seront communes à tous les pays et d'autre part, faire relever les spécificités de chacun. Des tendances lourdes demeurent telles que l'insuffisance de notre croissance économique, l'insécurité alimentaire, les difficultés du système éducatif, l'inadaptation de notre système sanitaire face à l'émergence des maladies chroniques et coûteuses, l'insuffisance de protection sociale, les inégalités territoriales et régionales ainsi que l'exploitation inadéquate de nos ressources naturelles. Renverser ces tendances est l'objectif principal de la nouvelle Stratégie Nationale de Développement Economique et Sociale (SNDES) adoptée pour la période 2013-2017 » a-t-il précisé.

Le Ministre de l'Economie et des Finances a ainsi partagé l'espoir de  construire ensemble une société plus prospère, plus solidaire, plus équitable et plus durable.  

« Ainsi, la vision de développement que nous aurons à déterminer et à adopter devra être l'émanation de toutes les catégories d'acteurs en accord avec les principes retenus dans le cadre de ces consultations nationales à savoir : l'inclusion, l'approche ascendante ou de bas en haut, la participation, l'appropriation et l'obligation de rendre compte » a conclu Monsieur Amadou Kane.

Les présentations méthodologique des consultations nationales et des plateformes électroniques permettant à chaque citoyen sénégalais de donner son avis sur ce que devait être les priorités du développement 2015 ont été suivi d'échanges pertinents où trois questions essentielles ont découlé :

  • comment capitaliser sur la mise en œuvre des OMD ?
  • comment veiller à la participation transparente de tous les acteurs ?
  • comment assurer la participation de tous dans un délai court ? 

Par ailleurs, les élus locaux et les parlementaires ont appelé à une meilleure implication du parlement et de l'association des élus locaux. La société civile n'est pas restée en reste, réclamant son entière  implication dans le processus.

Signalons que  des consultations au niveau des régions du Sénégal vont se dérouler également sous forme de focus groupe qui seront sanctionnés par des ateliers régionaux de validation et de restitution. Ces rapports régionaux seront consolidés et le rapport national produit sera restitué, validé avant d'être partagé au niveau mondial.

Dans un souci de transparence, ce processus au niveau national et régional est accompagné d'un plan de communication multimédia qui permet un partenariat avec les centres et radios communautaires de proximité, les medias, la plateforme électronique etc. C'est ainsi,  que le Ministre a invité  tous les acteurs de quelque bord qu'ils soient, Parlement, Gouvernement et Collectivités locales, Institutions de recherche, Société civile, Secteur privé, media,  à contribuer positivement aux réflexions. « J'invite particulièrement les femmes et les jeunes, porteurs de dynamiques et de potentiels de développement à partager leurs points de vue » a-t-il conclu.

Les prochaines dates clés à retenir dans ce processus sont les ateliers de validation des rapports régionaux prévus le 15 février et un atelier national de validation, prévu le 7 Mars 2013,  qui fera la synthèse des résultats de toutes les consultations: régionales, thématiques et électroniques.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Mame Ngoné Sow-Communication Officer - PNUD Sénégal : ngone.sow@undp.org

Lydie Nzengou  Communication Specialist -PNUD CR Dakar : lydie.nzenghou@undp.org