Vers des territoires moins émetteurs de gaz à effets de serre et plus résistants aux changements climatiques

A propos du projet


Le Programme « Vers des territoires moins émetteurs des gaz à effet de serre et plus résistants aux changements climatiques » (en Anglais : territorial approach to climate change) – TACC- Sénégal, est une approche qui cherche à renforcer les capacités des régions de la zone Ferlo et celle de Fatick à intégrer les contraintes climat et carbone dans la planification à long terme du développement de leur territoire. Le Sénégal s’étant lancé sur la mise en place d’une politique climat, établie sur la base de politiques sectorielles, entend la traduire à l’échelon régionale, à travers le Programme TACC par l’élaboration des plans climat territoriaux intégrés (PCTI) dans les territoires des régions qui sont réellement impactés par les changements climatiques.  

Deux zones géo-écologiques, constituant des unités naturelles, ont été identifiées comme zones pilote :

  • La zone sylvo-pastorale (ZSP) appelé Ferloqui s’étend sur les régions de St Louis, Matam, Louga, Tambacounda et Kaffrine, regroupées en une unité interrégionale (Entente Ferlo) en raison de leur initiative novatrice et ambitieuse de développement d’une politique  de gestion intégrée des ressources naturelles.
  • La zone du Sine-Saloum (régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine), en premier lieu à travers  la région Fatick, du fait de sa vulnérabilité aux effets du changement climatique et des acquis déjà enregistrés dans le cadre de la lutte contre ce phénomène.

Objectifs de développement du projet

L’objectif Général à long terme est de « Contribuer à un développement local durable  tenant compte de la dimension « changements climatiques » ». Il s’agit de promouvoir des moyens d’existence et un développement local durable, basé sur une stratégie ayant pris en compte les risques encourus  et les opportunités offertes par les changements climatiques.

Deux zones géo-écologiques, constituant des unités naturelles, ont été identifiées comme zones pilote :

  • La zone sylvo-pastorale (ZSP) ou Ferlo (régions de St Louis, Matam, Louga, Tambacounda, Kaffrine), notamment en raison de l’initiative novatrice et ambitieuse de développement d’une politique de gestion intégrée des ressources naturelles  mise en place par les cinq Régions de la zone ;
  • La région  de  Fatick,, du fait du taux de pauvreté important de cette région et de sa vulnérabilité aux effets du changement climatique susceptibles en cas de scénario extrême d’amener à une disparition progressive du territoire (phénomène d’érosion côtière). Comme autre argument, il y’a les énormes efforts déjà fournis par Fatick pour prendre en charge la problématique « changements climatiques » dans son ensemble.

Principaux résultats attendus



Produits visés

Cibles

1. Un cadre fonctionnel de concertation est mis en place

Un total de six (06) Comités Régionaux sur les Changements Climatiques (COMRECC) à mettre en place par arrêté de l’autorité administrative, dans les régions de la zone d’intervention du Programme

2. Un plan climat territorial intégré est élaboré pour chaque territoire

Sept (07) documents du PCTI à élaborer pour chacune des six régions et pour la zone du Ferlo

3. L’exécution d’un portefeuille de projets éligibles aux financements est appuyée

Proposer un certain nombre de projets à financer à la fin du Programme

4. Un plan de formation des acteurs est exécuté

Des sessions de formations seront organisées à l’attention des acteurs. Elles seront basées sur  des modules de formation bien ciblés

5. Des expériences réussies dans le cadre des changements climatiques sont partagées

Des visites d’échange, des voyages d’études et des rencontres seront organisés

Principaux résultats obtenus

Produits visés

Cibles

1. Un cadre fonctionnel de concertation est mis en place

six (06) COMRECC mis en place

2. Un plan climat territorial intégré est élaboré pour chaque territoire

2 PCTI en cours d’élaboration

3. Le co financement  d’un portefeuille de projets sélectionnés d’un commun accord entre le Conseil régional et le Programme TACC

Portefeuille de projets en cours (Aménagement de 3 forets, électrification rurale de 15 villages, installation de 10 unités de biodigesteurs, Reboisement, Diffusion de foyers améliorés).

4. Un plan de formation des acteurs est exécuté

Des sessions de formations régulièrement organisées à l’attention des acteurs

5. Des expériences réussies dans le cadre des changements climatiques sont partagées

Des visites d’échange, des voyages d’études et des rencontres régulièrement  organisés

Enjeux et perspectives

  • Finaliser le bilan carbone et la cartographie de la vulnérabilité territoriale pour le PCTI
  • Exécuter le plan de formation pour le personnel et les élus ;
  • Réaliser le plan de communication ;
  • Organiser une Table ronde des Bailleurs de fonds, susceptibles d’apporter un financement complémentaire au Programme ;
  • Mettre à la disposition des territoires régions des documents de mobilisation des ressources sur les changements climatiques.

Bailleurs de fonds

 

Nom du donateur

Montant alloué ($)

Gouvernement

888 888$US

PNUD

420 000$US

Wallonie

110 000Euros

Belgique

500 000Euros

Poitou-Charentes

108 300Euros

Catalogne

135 000Euros

ADEME

50 000Euros

Rhône-Alpes

300 000Euros

Total

3 242 000 US $

Dépenses

2012

558 579$

2011

514 246$

Le projet en bref
Statut
Actif
Numéro programme
Code Atlas : 00074641
Période
PHASE I : Octobre 2010 – Décembre 2013 PHASE EXTENSION (prolongation) : Janvier 2014 - Décembre 2014
Partenaires à l’œuvre
- Etat du Sénégal ; - Régions du Sénégal (Matam, Saint Louis, Louga, Tambacounda, Kafrine et Fatick).
Bailleurs de fonds
- PNUD ; - Région Rhône Alpes ; - Belgique ; - CATALOGNE ; - POITOU CHARENTE ; - Wallonie ; - ADEME - ETAT DU SENEGAL ;
Localisation
- Dakar avec une antenne composée de Points Focaux dans chacune des régions de la zone d’intervention du programme.
Chargé du Programme au PNUD
- M. Alioune Badara KAERE : alioune.badara.kaere@undp.org