Programme national de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre à travers l’Efficacité Energétique dans le secteur du bâtiment au Sénégal

Contexte

Le présent programme fait suite à différentes initiatives menées au Sénégal et qui concernent l’efficacité énergétique dans les bâtiments. Il s’agit, entre autres, du projet  ENERBAT, de l’étude MDE de la SENELEC, du projet Nectar de l’Institut de l’Energie et du Développement Durable de la Francophonie (IEDD).

La consommation en énergie des bâtiments est un grand problème qui pourrait empêcher le Sénégal d'atteindre ses objectifs, aussi bien pour l’atténuation que pour l'adaptation aux changements climatiques (les ménages représentent 49% de la consommation finale en énergie et le secteur énergétique, principalement  les utilisateurs résidentiels et commerciaux, représente également 49% des émissions de GES).

L'Efficacité énergétique dans les bâtiments contribue à renforcer la stratégie d'accès à l'énergie au Sénégal. L'augmentation des bâtiments ayant une efficacité énergétique aussi bien dans les zones desservies par le réseau électrique national que dans les zones ayant besoin de solution décentralisées, permettra de réduire la  demande en énergie, de rendre les futurs utilisateurs plus solvables et de réduire les investissements indispensables à faire pour les infrastructures de production, de transport et de distribution. L'Efficacité énergétique dans les bâtiments contribuera ainsi à améliorer l'économie nationale en facilitant l'accès à l'électricité.

L'Efficacité énergétique dans les bâtiments permettra de régler le paradoxe de l'inefficacité énergétique au Sénégal. Malgré le fait que l'électricité est chère au Sénégal, avec un prix moyen de 114,5FCFA/kWh en 2008 (plus de 0,20 USD/kWh) et que les utilisateurs ont des revenus limités, une bonne partie de cette énergie est gaspillée dans des bâtiments inefficaces en consommation d’énergie. Ceci est vrai aussi bien pour les bâtiments qui utilisent la climatisation que pour les bâtiments souterrains où le manque de fenêtres implique une grande utilisation de la lumière artificielle pendant la journée.

Objectif

Concevoir un code de construction pour le Sénégal: qui, grâce à sa mise en ouvre verra la consommation d'énergie diminuer ;

Utiliser des matériaux et des techniques de construction testés et éprouvés qui permettront grâce à leur utilisation de réduire la consommation d'énergie et les GES et d'améliorer le confort dans les bâtiments ;

Renforcer les capacités locales aussi bien institutionnelles que techniques, pour le cadre institutionnel du secteur du bâtiment.

Résultats escomptés



  • Des techniques et des matériaux de construction adaptés à l'environnement climatique du Sénégal et permettant de réaliser des économies d'énergie, aussi bien pour les constructions existantes que pour les nouvelles constructions sont identifiés.
  • L’applicabilité des techniques de construction de bâtiments à EE et des matériaux de construction est démontrée.
  • Les résultats des projets d’expérimentation sont  largement disséminés
  • Les textes réglementaires  d'application du code de la construction prenant en compte  l'EE sont pris.
  • Des mécanismes financiers et de mesures fiscales prenant en compte les pratiques d'efficacité énergétique dans les bâtiments sont mis en place
  • Les acteurs institutionnels et les  professionnels du bâtiment  sont formés et opérationnels
  • Les  capacités  de l'Inspection Générale des bâtiments sont renforcées 
  • Les   normes référencées dans les arrêtés d’application du code sont respectés par le secteur privé et le secteur public
  • Les pouvoirs publics et les professionnels du bâtiment sont formés et compétents dans l'évaluation et la certification de matériaux de construction pour l'EE.
  • La formation sur  l'EE dans le bâtiment est effectuée
  • Des sessions de formation effectuées sur les projets de construction à EE pour les principales parties prenantes dans le secteur des banques,  des médias et des acteurs de la société civile
  • Le renforcement des capacités techniques est assuré.

Principaux résultats ateints

En démarrage avec mise en place de l’Unité de Gestion du projet

Prochaines étapes

  • Atelier de lancement du programme ;
  • Organisation d’une rencontre scientifique sur la problématique de l’efficacité  énergétique dans les bâtiments en relation avec le PCTI de Dakar et l’ADEME ;
  • Identifier les techniques et matériaux de construction pour l’EE ;
    Application et démonstration de ces techniques et matériaux de construction ;
  • Elaboration de certaines normes ;
  • Appuyer l’élaboration de la réglementation ;
  • Mesurer la performance énergétique des bâtiments ;
    Renforcement capacités des acteurs de la construction.

Défis et opportunités

  • Meilleure consommation de l’énergie ;
  • Réduction des émissions de GES à partir du secteur du bâtiment ;
  • Coût des mesures d’EE ;
  • Acceptation des  mesures d’EE ;
  • Technicité de la mesure d’EE ;
  • Financement de la mesure d’EE ;
Le projet en bref
Numéro du projet
ID 00084195
Période
2013- 2016
Budget annuel
325 500 US$ (FEM et PNUD SEN)
Décaissements actuels
FEM : 93,061.224 US$ PNUD : 71,020.408 US$
Partenaires à l'oeuvre
ONUHABITAT, Craterre, ASN, CEREEQ, CERER, Api lodge, NAPARO, GLPSSM, UCAD ; MAIRIE DAKAR, ANEV , DAU , DC, ODAS, ECREE, TERRE NEUVE, KAITO, SENELEC, Min Ernergie
Bailleurs de fonds
PNUD TRAC FEM
Localisation
Territoire national du Sénégal
Chef de projet
Ernest DIONE
Chargé de programme
Alioune Badara KAERE
Contacts
alioune.badara.kaere@undp.org